Une collection improbable : les trucs contre le hoquet

T’en a qui collectionnent les timbres, moi j’ai passé une partie de ma vie à collectionner les trucs contre le hoquet. Il faut dire que je suis une douillette du hoquet : ça me fait mal et en plus je l’ai souvent. Peut-être parce que je parle trop ou que je mange vite mais ça ce n’est pas prêt de changer donc autant chercher la solution ailleurs.

A force de demander à tout le monde de m’aider et de moi même tenter d’aider ceux qui avaient le hoquet, j’ai un petit couteau suisse d’outils qui marchent bien. Je te passe les plus connus et celle où il faut boire un verre d’eau avec un couteau sur le front pour te parler de mes préférés :

  • La technique qui fait peur (à toi comme à la personne que tu tentes d’aider)

Quelqu’un a le hoquet, tu fais mine de l’ignorer puis après un bon silence tu places Au fait, quand t’aurais pu me dire …. Là, la personne va certainement te demander de quoi tu lui parles et tu peux répondre C’est bon je sais, c’est pas grave je ne t’en veux pas mais tu aurais pu me dire quand même. En général ça met assez le doute pour faire passer le hoquet. Reste juste à espérer ne pas faire émerger un sombre secret.

  • La technique toute en douceur (inspirée par ma maman)

Quand j’étais petite, ma mère me faisait des dessins ou m’écrivait des mots du bout des doigts dans le dos et je devinais ce que c’était. Quand quelqu’un a le hoquet je joue souvent au même jeu dans la paume de sa main. Je commence par des dessins faciles : un soleil, une maison, un bonhomme puis quand la personne en face est bien en confiance, je lui fait un truc hyper compliqué avec pleins de détails (genre une cabine téléphonique avec le combiné à fil, le cadran, la monnaie). Passage de hoquet assuré.

  • La technique qui marche sur moi à tous les coups

Les deux techniques précédentes sont géniales sur les autres mais elles ne marchent qu’une fois. Je ne peux en plus même pas les utiliser sur moi. Quand j’ai moi-même le hoquet j’utilise donc ma technique infaillible (trouvée par mon mec, si je n’étais pas déjà tombée amoureuse, je le serais tombée à ce moment là) : je me bouche le nez et j’essaie d’expirer par les oreilles. Effet ridicule et arrêt du hoquet garanti !

Voilà, je t’avoue avoir écrit ce billet dans l’espoir de te faire réagir avec tes propres trucs pour compléter ma collection donc si toi aussi tu as des techniques imparables, sois sympa et partage les avec moi.

RelatedPost

Cliquez, Partagez

2 réflexions sur « Une collection improbable : les trucs contre le hoquet »

Répondre à Sarah Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *