Conseils si bébé pleure la nuit

Bienvenu sur cet article à titre putaclic… Mais je te jure que ce qui suit peut t’être utile. Enfin j’espère (restons modeste).

Il y a quelques temps, j’ai vu passer cette vidéo sur fb

En pub dans mon fil d’actu, puis par des “amies” mamans “bienveillantes”.

Cette vidéo m’a profondément dérangée. Le point de départ : il ne faut pas laisser pleurer bébé pour lui apprendre à dormir. Ici point de débat sur le sujet de laisser pleurer ou pas. Par contre voilà ce que dit la vidéo et qui au final s’écarte du sujet : la maman doit être une mère courage et s’occuper non stop du bébé. Pas de conseils à part ça passera et cette menace : si tu le laisse pleurer il se passe des choses terribles pour ton bébé. J’ai trouvé cette vidéo très dangereuse pour les mamans.

Voici pour toi choupinette au bout de ta vie, qui n’en peux plus des pleurs de ton bébé et de tes nuits hachées, que tu aies vu cette inutile vidéo culpabilisante ou pas, quelques modestes conseils pour essayer de surmonter tout ça…

Demande de l’aide : Que ce soit celle du papa ou de tes proches.

Ce qui m’a fait hurler dans cette vidéo, c’est qu’elle insinue que SEULE la maman doit s’occuper du bébé. Qu’elle est la seule dont le bébé a besoin. Alors qu’il faut savoir que le papa est lui aussi très compétent pour donner un biberon et cajoler VOTRE bébé. Même si tu es en congé mat, ou parental et que lui a repris le travail, il peut aussi s’occuper de bébé la nuit. S’occuper d’un tout petit 24h sur 24 est épuisant, tu n’as même pas soupape du boulot pour prendre une pause.

Pourquoi pas envisager  des “tours de garde”, en mode 1 jour sur 2 ou un autre rythme qui vous conviendrait?

Que tu sois mère célibataire ou avec le papa, n’hésites pas à solliciter ton entourage. Autant on pense à demander un baby sitting de quelques heures pour pouvoir s’échapper au restaurant et éviter de se séparer. Mais on ne pense pas forcément à demander à un proche de venir une nuit entière. Ou même de laisser bébé ailleurs une nuit entière (mais ça peut être un vrai challenge pour soi). Évidemment, on ne demande pas forcément ça à ses voisins (alors qu’ils sont sûrement eux aussi réveillés… Ils pourraient se lever…) mais à une personne dont on se sent proche, en qui on a confiance. Les grands-parents, des amis (qui normalement le resteront et pour qui vous le ferez quand ils seront jeunes parents), frères et soeurs…

Ne pas hésiter à aller chez le pédiatre – en PMI :

Comme il est souvent dit, un bébé ne pleure pas pour faire chier. J’en suis absolument convaincue. Cependant, il arrive aussi qu’un bébé pleure pour autre chose que manger ou changer la couche.  Il est possible que quelque chose le dérange et soit invisible (genre une otite, ou les fameuses fucking coliques du nourrisson). Le pédiatre le verra et pourra soit te prescrire un traitement, soit juste te donner des conseils sur les façons possibles d’apaiser bébé. Si bébé a un fort besoin d’être rassuré, peut être que des conseils pourront aussi t’être donnés. Comment petit à petit trouver votre rythme et petites astuces pour qu’en cas de réveils nocturnes il retrouve un maximum le sommeil seul. C’est aussi ça bien faire grandir bébé, lui apprendre à se passer doucement de nous.

Ne reste pas seule avec tes angoisses, tes questions, ta colère :

Je sais que c’est tentant… Taper frénétiquement sur google “bébé pleure que faire”, lire tout doctissimo avec des conseils plus ou moins avisés, regarder des vidéos de merde sur facebook… Cependant j’ai peur que tu n’y trouve pas ce que tu étais venue chercher.

Le mieux c’est que tu en parle. Même si tu n’ose pas le faire parce que tu ne trouve pas légitime de te plaindre. Que tu ne comprends pas pourquoi tu n’y arrive pas. Alors que les autres, elles y arrivent, elles! Comme je le dis souvent, on ne sait pas comment ça se passe chez les autres une fois la porte fermée.

Tu as peur d’être une mauvaise mère, tu te sens nulle? Ce n’est pas vrai. Que tu le pense prouve déjà que tu es une bonne mère. Tu pense que de vouloir passer ton bébé par la fenêtre fait de toi une mauvaise mère? Ne pas passer à l’acte en fait de toi une bonne!

C’est pourtant dit dans les brochures de prévention sur les bébés secoués. Si tu n’en peux plus, pose bébé dans son lit, ferme la porte et appelle du renfort. C’est bien que ce n’est pas simple d’y arriver seule!

Tu as peur d’être jugée par tes proches? Prends un rendez vous avec un professionnel : ton médecin traitant, ta sage femme, la psy de la pmi ou une psy libérale.

Parler de ce que tu ressens, te fera comprendre que c’est normal et t’enlèvera une bonne dose de culpabilité. Les pleurs que tu entendra ne seront plus la “preuve” de ton incapacité à t’occuper de ton bébé.

Voilà, je ne t’apprends rien de révolutionnaire. Je suis désolée cet article ne t’offre pas de recette magique pour que ton bébé ne pleure plus la nuit. Mais quelques conseils pour que tu le vive mieux. Demander de l’aide ne te rends pas faible mais au contraire très courageuse. Alors n’hésites pas! Un bébé heureux, ça passe aussi par des parents qui vont bien. Alors pour lui, pour vous, prends soin de toi.

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *