Ne pas savoir le sexe de son bébé avant la naissance : les pour et les contre

J’ai toujours su que je préférerais ne pas connaître le sexe de mes enfants avant leur naissance. Je rêvais de ce moment “comme dans les films” où l’on annonce “c’est un garçon !” ou “c’est une fille !” à la maman qui vient d’accoucher. Pour mon premier je n’ai pas tenu. A l’échographie, le gynéco a dit qu’il pouvait voir le sexe et je n’ai même pas tenu trois secondes avant de le lui demander. C’était un garçon. Des amis à nous attendaient un bébé à la même période. Eux ils ont tenu bon et ils n’ont pas demandé. J’ai été tellement envieuse de la surprise qu’ils ont eu le jour J que j’ai juré de tenir bon si un jour j’en avais un deuxième. Comme je suis de nature très très impatiente, avoir tenu bon tout au long de ma deuxième grossesse restera une grande fierté. Laisse moi te dire ce que ça a changé pour moi:

  

Déjà, pour te dire toute la vérité, j’avais une préférence pour une petite fille (pour plein de mauvaises raisons mais ça c’est un autre sujet). Continuer la lecture de « Ne pas savoir le sexe de son bébé avant la naissance : les pour et les contre »

Un 2ème ou un 3ème prénom, oui ? non ? et si oui quoi ?

On a déjà parlé de techniques pour choisir un prénom. Je sais pas toi mais nous, un sujet dont on a aussi longuement discuté était de savoir si nous allions apposer un deuxième, voire un troisième prénom à celui que nous avions choisi notre fils.

A sa naissance, nous n’étions pas encore totalement décidés. Au cas où c’est une question que tu te poses en ce moment voici les arguments qu’on a évoqués :

Continuer la lecture de « Un 2ème ou un 3ème prénom, oui ? non ? et si oui quoi ? »

La vérité sort de la bouche des parents

Ca fera bientôt 3 ans que je suis devenue maman. A l’époque, j’avais pleeeeeein de certitudes sur ce qui m’attendait, sur la mère que je serai, sur ce que je ferai différemment, ce qui ne m’arriverait jamais, etc, etc. Les parents qui avaient un peu plus de bouteille que moi y allaient de leurs petites remarques et je pensais “ouais ouais ….” en étant sûre qu’ils se plantaient TO-TA-LE-MENT.

Petit florilège de mes désillusions de jeune maman:

Quelques jours après mon accouchement, je viens de me taper 9 mois sans boire, un accouchement de 21 heures, 3 jours horribles à la maternité et je suis enfin rentrée chez moi. C’est là qu’au téléphone, ma marraine (+ de 20 ans de maternité au compteur), me dit: “Maintenant vous avez fait le plus facile!”.

Continuer la lecture de « La vérité sort de la bouche des parents »

Le cadeau pour l’aîné à l’arrivée de bébé

Faut-il ou pas prévoir un cadeau pour l’aîné? L’aîné doit-il faire un cadeau (type doudou) au nouveau né? Voici les 2 questions que nous nous sommes posés (mais auxquelles nous avons répondu assez rapidement…) quand nous avons réfléchi au séjour à la maternité et à la rencontre entre Martin et son petit frère.

L’aîné doit-il faire un cadeau au nouveau né? Continuer la lecture de « Le cadeau pour l’aîné à l’arrivée de bébé »

Que dire à une amie qui fait une fausse couche

Je ne pensais pas en faire un article au départ, et c’est une amie qui m’a fait passer le pas. Je trouvais ça sans doute trop intime, mais elle m’a dit j’ai beaucoup hésité à t’en parler je ne veux pas te faire revivre ça mais je crois que je vis la même chose que toi.

On ne devrait pas avoir peur de déranger ou de prendre la parole quand on vit un événement douloureux. Malheureusement nous sommes nombreuses à vivre des fausses couches, mais au final cela se sait très peu, c’est le constat que nous avons fait.

Une fausse couche touche environ  1 femme sur 4, et 50% des grossesses à moins de 10 jours d’aménorrhée (en gros tu ne te savais même pas enceinte, tu as des règles plus abondantes ou en avance). Prends le compte de tes copines, de tes connaissances et compte une sur 4. Pourquoi la parole n’est pas plus libre? Pourquoi doit on donner une vision belle et facile de la maternité? J’imagine que socialement il ne faut renvoyer qu’une image de bonheur et de réussite, mais j’aimerai vraiment que l’on se libère de tous les tabous autour de la maternité (non désir d’enfant, maux pendant la grossesse, difficulté ou impossibilité à procréer, fausse couche, dépression post-partum…)

J’aurais tellement aimé ne pas avoir à lui dire ces mots un peu plats, ceux que j’avais entendu, et ceux qui m’ont manqué quand j’ai fait un œuf clair moi aussi.  Continuer la lecture de « Que dire à une amie qui fait une fausse couche »

Ces hashtags pour bien culpabiliser les autres mamans

On a déjà parlé d’éducation bienveillante. Perso je trouve le concept souvent plein de bon sens mais l’expression utilisée pour le nommer carrément malvenue. Est-il vraiment possible de lire #éducationbienveillante sans se demander si on est un monstre malveillant qui va traumatiser ses enfants parce que de temps en temps on crie ?

C’est loin d’être la seule dans ce cas : à l’heure d’instagram et autres réseaux sociaux, une expression transformée en hashtag peut suffire à dévaloriser. Je voulais vous donner d’autres exemples d’expressions qui à mon avis peuvent s’avérer être bien jugeantes/culpabilisantes/bref : énervantes.

 

  1. #accouchementnaturel

Continuer la lecture de « Ces hashtags pour bien culpabiliser les autres mamans »

Sac à papa 2, le retour

Ce n’est plus une surprise pour vous (sauf si vous venez ici pour la première fois (Salut!)) la famille s’est agrandie.

Déjà pour Martin j’avais préparé un sac à papa. Là j’avais bien envie d’en refaire un, mais plus simple… En regardant celui que j’avais fait pour la naissance de Martin en fait il ne l’est pas forcément (plus simple) mais je crois que de ne pas créer un sac (qu’il a du utiliser 3 fois parce que je l’ai soûlé avec) m’a suffit à avoir cette sensation.

J’imagine que pour vous le suspense est insoutenable donc le voici le contenu du sac à papa².

Continuer la lecture de « Sac à papa 2, le retour »

Techniques pour choisir le prénom de ton enfant

C’est pas évident de choisir un prénom pour son enfant, c’est une grande responsabilité. On connait tous quelqu’un qui dit détester son prénom, j’ai même une tante qui se fait appeler par son second prénom, qu’elle préfère au premier…

Voici quelques techniques pour choisir un prénom et pouvoir le défendre auprès de ton enfant quand il te le renverra à la tronche :

La plus classique, les listes via le guide des prénoms :

Nous l’avions fait pour Martin, et autant si ce prénom est devenu une évidence, il n’était sur aucune de nos listes. Nous étions partis sur Mathias, nous nous sommes décidés pour Martin.

Avantage : On nous propose des prénoms, on a souvent les tendances, la rareté, l’étymologie, les traits de caractère… Tout ces petits détails qu’on aime bien regarder même si on dit qu’ils n’ont pas d’importance. Continuer la lecture de « Techniques pour choisir le prénom de ton enfant »

Ma préparation à l’accouchement avec une doula

Voilà Basile est né, je suis un peu remise de mes émotions et je peux comme promis vous raconter ma préparation avec la doula.

Vous n’aurez pas à attendre la fin de l’article pour savoir que j’ai été très satisfaite de ma préparation. L’accouchement de Basile a été très différent de celui de Martin, cette fois j’ai été cette connasse de la pub pour Aubert avec mon bébé tout rose et souriant en plein arc en ciel magique. C’est la contingence de plein de choses qui ont permis cela. Ma préparation, l’équipe de la maternité, les conditions “médicales”. Mais ne brûlons pas les étapes et revenons à la préparation. Continuer la lecture de « Ma préparation à l’accouchement avec une doula »

Maman (ou pas?) star : Pénélope Bagieu

Si tu n’as jamais entendu parler de Pénélope Bagieu, je suis vraiment désolée mais (c’est pas que je n’aie pas le temps) je ne suis pas là pour te parler de son impressionnante carrière dans la bande dessinée ou de ses engagements. Si je veux te parler de Pénélope Bagieu, c’est pour aborder deux sujets qui ne sont pas si faciles que cela paraît à concilier : maternité et vie privée.

Je vais commencer ma petite histoire il y a bien longtemps: quand Pénélope Bagieu tenait son blog qu’elle avait eu le bon goût d’appeler “Ma vie est tout à fait fascinante”. Ca fait clairement second degré sauf que je fais partie de ceux que sa vie a vraiment fasciné puisque j’ai lu tout ce qu’elle y a publié et qu’elle a laissé un petit trou dans mon internet en arrêtant de le mettre à jour il y a quelques années. Mon côté un peu groupie a fait que même après l’abandon de son blog, l’apparition de son nom a toujours attiré mon attention et que je n’ai pas pu ne pas noter sa présence tout en haut de la liste de signataires d’une pétition contre la culpabilisation des mamans qui n’allaitaient pas leurs enfants au sein. C’était en février 2016, le mois où j’allais moi-même devenir mère. Je me suis dit qu’elle aussi avait dû avoir un enfant et j’ai un peu regretté qu’elle ne partage plus sa vie fascinante. J’étais sûre qu’elle aurait eu pleins d’anecdotes savoureuses à dessiner sur le sujet. Sa vie était tellement fascinante. Continuer la lecture de « Maman (ou pas?) star : Pénélope Bagieu »