Maman Blogueuse : Aude Nozenfantschéris

Quand j’ai découvert le blog d’Aude, je ne saurais pas dire pourquoi, mais j’ai tout de suite accroché à sa personnalité, sa façon d’écrire, puis plus tard sur instagram, sa façon d’être et ses pastilles du quotidien. Elle est maman, elle a un blog maman, mais elle y parle de tellement d’autres choses, travail, carrière, sortie, vacances, émotions, shopping, sport… en fait un peu tout ce qui l’a touche direct dans la vie! C’est ce que j’aime chez elle, sa multiplicité et sa sincérité.

La première fois que j’ai lu Aude c’est en 2014; quand future maman je lisais son billet sur sa nounou et la garde partagée. Continuer la lecture de « Maman Blogueuse : Aude Nozenfantschéris »

L’utérus artificiel : ça fait rêver ou ça fait flipper ?

J’ai lu cet article en anglais et c’est LE truc le plus effrayant que j’ai lu depuis 1984 (le livre hein pas l’année, en 1984, je naissais :D) alors je me suis dit que j’allais t’en faire un petit résumé au cas où tes sorties sur l’internet se limitent aux territoires francophones.

L’article commence en rapportant que des chercheurs de Cambridge ont mis au point un utérus artificiel, le biobag, dans le but d’augmenter les chances de survie des bébés prématurés. Ils le testent avec des agneaux prématurés (nés à l’équivalent de 22 à 24 semaines de gestation humaine) qui s’y développent très bien : l’agneau le plus âgé a maintenant un an passé. Des tests ont été faits avec un embryon humain pendant 13 jours. L’embryon s’y est parfaitement développé et la seule raison qui a poussé les chercheurs à mettre fin à l’expérience est la loi qui empêche un embryon humain d’être maintenu en vie pendant plus de 14 jours à l’extérieur du corps humain. Tout laisse donc à penser que le jour où la loi évoluera, il sera tout à fait possible de mener une grossesse à terme dans le biobag.

Continuer la lecture de « L’utérus artificiel : ça fait rêver ou ça fait flipper ? »

Les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses

Je ne sais pas comment c’est arrivé, mais c’est arrivé avant l’entrée à l’école, là où je pensais que le contact avec les autres lui balancerai en pleine poire les préjugés. C’était aux bébés nageurs Martin a attribué les chaussures en fonction de leur couleur, rose/fille, marron/garçon, blanc/fille, noir/garçon…. Quand Seb m’en a parlé j’étais au bord des larmes (excessive? moi? A peine!) J’ai essayé de me rassurer en me disant mais c’est par rapport à la taille : grand = garçon petit = fille, parce que chez les adultes il voit que les hommes sont plus grands… Mais non…

J’ai la même paire de tennis en 2 couleurs différentes (hum hum…) la grise était à papa, la bleue claire à maman. J’ai eu beau lui prouver que les 2 étaient à moi (hum hum bis) puisque trop petites pour son père il n’avait toujours pas l’air convaincu… On a laissé se tasser en se disant que ça lui passerait cette histoire de chaussures. Puis les trottinettes roses pour les filles, les cars pour les garçons… Il a fait des crises quand on mettait une dame playmo au volant, parce que c’est monsieur qui conduit…Pourtant il voyait ses tantes et sa grand mère conduire… Continuer la lecture de « Les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses »

La minute bib : tous égaux

Parce que ma réponse première à un problème est souvent le livre, parce que j’aime bien discuter avec les jeunes qui viennent à la médiathèque mais que parfois je n’ai pas l’impression de toujours me faire comprendre, voici des livres que j’aime lire quand je reçois des classes pour parler des stéréotypes de genre :

Marre du rose :

Je l’adore. Dans ce livre c’est une petite fille “garçon manqué” qui en a marre! Pourquoi on ne peut pas être une vraie fille si on aime pas le rose? Pourquoi son copain Auguste n’a pas le droit de dessiner des fleurs sur ses petites voitures? C’est quoi un truc de fille? Et autant d’exemples et de questions posées aux adultes. Parce que oui ici ce sont les adultes qui sont mis en cause dans l’enfermement des enfants dans des stéréotypes.

Le dessins d’Ilya green sont vivants, colorés attractifs. A mettre entre toutes les mains potelées à partir de 3 ans .

Marre du rose Nathalie Hense et Ilya Green chez Albin Michel.

Continuer la lecture de « La minute bib : tous égaux »