Le houmous de la reine du congélo

Ceci est un article dédicacé à So qui m’a récemment nommée “reine du congélo”. Mon règne a commencé après la publication de son article sur ses bonnes résolutions zéro déchet dans la cuisine. Elle y évoquait comme il était difficile d’organiser un apéro improvisé sans paquets de chips et autres boîtes de houmous. Je lui ai donc dit : “Mais pourquoi tu fais pas ton houmous ? tu sais, tu peux en faire plein d’un coup et ça se congèle bien en petits pots …”

Continuer la lecture de « Le houmous de la reine du congélo »

Le marc de café – se faire belle avec ses poubelles

Encore un billet “zéro déchet” sur le mamazine ?

Oui et non : oui – que veux-tu … on ne se refait pas ! Et non : on parle de recycler un peu de marc de café mais, si tu bois du café tous les jours, ça ne te servira que pour une partie infime du marc que tu récupères chaque semaine (si tu veux vraiment recycler ton marc de café, il y a toujours le compost). L’objectif est donc surtout ici de faire des économies, d’éviter de t’acheter un gommage et de profiter des vertus magiques que l’on prête aux gommages au café, ou comme on dit en anglais aux coffee scrubs.

Le marc de café en gommage aurait les avantages suivants (accroche toi bien !) :

Continuer la lecture de « Le marc de café – se faire belle avec ses poubelles »

Mon flexitarisme et le bouillon de poulet

Après 7 ans de quasi-végétarisme (en gros, je n’ai jamais fait attention à la présure dans les fromages), le jamon iberico et les rillettes ont eu raison de ma bonne/faible volonté. Aujourd’hui, je consomme donc de tout : la plupart de mes recettes habituelles sont toujours quasi végétariennes (je suis toujours une mauvaise élève sur le fromage si tu veux tout savoir mais je me soigne), j’essaye même de temps à autre de trouver des alternatives véganes mais quand j’ai envie de viande, je ne me prive plus comme je l’ai fait à une époque. Je fais par contre attention à ce que j’achète et je préfère généralement manger des produits d’origine animale moins souvent mais les choisir de la meilleure qualité possible : attention, je vais lâcher le mot, je suis devenue ce qu’on peut appeler une flexitarienne.

Continuer la lecture de « Mon flexitarisme et le bouillon de poulet »