Comment survivre dans un magasin de puériculture

Voici quelques conseils, après coup, tirés de mon expérience pour survivre dans un magasin de puériculture.

Conseil 1 : N’y aller que pour acheter.

Ça parait bête mais je trouve que c’est déjà pas simple quand on est pas enceinte d’entrer dans une boutique “juste pour voir” alors bourrée d’hormones c’est encore plus difficile de résister à ce pyjama trop mignon ou à tel article indispensable pour être une maman parfaite. Un bon repérage sur internet me semble plus prudent. Continuer la lecture de « Comment survivre dans un magasin de puériculture »

La minute bib : Jeanne Ashbé

Quand j’ai commencé en tant que bibliothécaire jeunesse, j’avais quelques bases bien sûr, mais pas encore l’expérience du terrain. Et s’il y a bien une chose que m’a appris le terrain c’est qu’il ne faut pas toujours s’écouter et surtout tester les livres auprès du public.

Je connaissais Jeanne Ashbé sans vraiment la connaître, comprenez je savais que c’était une illustre auteur mais je ne m’étais pas vraiment pencher sur ses bouquins.

Ma première impression était que les illustrations étaient “vintages”, comprenez so 90’. Faisant confiance à mes collègues j’ai commencé à en lire aux petits. Et là : révélation! La grâce Ashbé était tombée sur moi. Continuer la lecture de « La minute bib : Jeanne Ashbé »

Le cas du doudou

Doudou selon bébé : objet transitionnel qui permet à l’enfant de se séparer de sa mère tout en conservant sécurité et confort.

Doudou  selon maman: objet fashion sur lequel on projette l’enfant que l’on aimerait avoir.

Lorsque j’étais enceinte de Martin, j’ai bien évidemment pensé au doudou que nous allions lui donner. On sait qu’il ne sert à rien d’offrir un doudou aux enfants d’amis qui viennent de naître, parce que tout le monde en offre plein, et si l’enfant ne choisit pas le sien, forcément on sera vexée (mais on le dira pas, ça s’fait pas) Oui vous avez bien lu si l’enfant ne choisit pas le vôtreParce que même s’il semble évident que les enfants des autres choisissent leur doudou, bien entendu le mien allait prendre celui que j’allais choisir pour lui (madame plus maline que tout le monde bonjour c’est moi…)

Sûre de moi mais pas kamikaze j’ai mis « toutes »les chances de mon côté. Premièrement je n’allais pas choisir un doudou encombrant, ni hors de prix, ni pas lavable à la machine (même si pinterest m’a tentée et retentée et fait baver…).

J’ai choisi un adorable petit lapin de chez Monoprix (pas cher, possibilité de le retrouver facilement en cas de perte (d’ailleurs au cas où j’en ai pris 2 directement.))Il n’est pas encombrant, il est tout doux et bi matière, les oreilles bras et jambes sont facilement attrapables par un tout petit, cerise sur le gâteau il est rayé marinière ma passion.

Continuer la lecture de « Le cas du doudou »

Maman star : Adele

Je connaissais pas bien Adele. Ce n’est pas exactement le genre de musique que j’écoute d’habitude mais un jour j’ai lu une interview d’elle où elle parlait maternité et depuis, je lui voue limite un culte. Sur le fait d’être maman, elle a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas : « C’est dur, Je pensais que ce serait simple. Tout le monde le fait, p*tain, donc ça doit être simple. Ohhhh, je ne m’attendais pas à ça !”.

Rien que pour ça, on aurait envie de l’applaudir mais au final pas mal de célébrités ont pris la parole sur le baby blues ou sur leurs difficultés avec la maternité. Qu’est-ce qui fait qu’Adèle m’a autant touchée ? Continuer la lecture de « Maman star : Adele »