Pourquoi ne plus se teindre les cheveux blancs

Il se passe un phénomène de dingue pour la majorité des personnes lorsqu’elles vieillissent : leurs cheveux blanchissent. Ça arrive plus ou moins tard, ça se voit plus ou moins, mais d’une manière générale on attends de toi, si tu es une femme,  que tu fasse une coloration. Que ce soit une coloration maison ou une chez le coiffeur, un balayage ou juste tes racines en tout cas, pitié fais quelque chose!

Personnellement je n’ai pas fait de teinture depuis un an et demi. J’assume!Pourquoi je ne teins plus mes cheveux blancs? Viens je te dis tout :

Parce que fichtre les colorations maison finalement ce n’est pas top.

Elles ne coûtent pas très cher, une quinzaine d’euros la boite qui est censée recouvrir les indésirables pour au moins un mois. Mais en vrai… En vrai ça ne les recouvre pas tous, ce n’est jamais 100% de recouvrement de cheveux blancs. Ensuite ce n’est pas si simple d’application seule (pour faire une application homogène). Que même si tu y arrive; au fur et à mesure des mois ça devient complexe parce que tes cheveux, bien évidemment, poussent et que tes racines sont à couvrir entièrement, mais tes pointes ont elles plein de teinture d’avant… Bref c’est la merde. Alors comme tu en as un peu marre d’être rousse flamboyante au soleil (alors que tu prends chatain…) avec plein de brun différents sur la tête tu finis par aller chez le coiffeur.

Parce que chez le coiffeur ça te coûte un bras (ou un rein, ou une jupe chez des petits hauts).

Comme je me disais qu’en fait mes cheveux blancs ne me dérangeaient pas tant que ça,  je pouvais avoir un rythme moins soutenu de coloration et aller chez le coiffeur et payer plus cher ma coloration. J’ai trouvé une super coiffeuse. On part sur un balayage pour ne pas gommer complètement ma couronne de cheveux blancs, rester dans un truc assez naturel. Comme j’ai les cheveux longs j’en ai eu pour 110 euros. Quand j’ai eu besoin d’y retourner, j’ai appelé et demandé le devis : environ 100 euros mais à ajuster en fonction de si soin, si coupe, si balayage ou juste racine… Et moi étrangement les 100 euros je préfère les mettre dans des habits, parce que les habits ça me dure plus longtemps qu’une teinture, je les vois toute la journée, alors que ma tête je la vois que le matin et quand je vais aux toilettes.

Parce que le temps passe et ce n’est pas grave.

Je me suis demandé pourquoi ça me gênait d’avoir les cheveux blancs visibles. Dans un premier temps je ne trouvais pas ça très esthétique (plein de cheveux blancs mais un peu ça allait) Mais surtout ça me rappelle que je n’ai plus vingt ans. Mais vous savez quoi? Et bien je n’ai plus vingt ans, c’est un fait. Je ne ferais plus jamais du 36 sauf si je me retire un os, et je n’aurais plus jamais ma chevelure entièrement brune sans faire de coloration. C’est la vie et vieillir en fait partie. C’est pas toujours simple mais il faut l’accepter. Parce que si on y réfléchit bien, la vie n’est elle pas mieux maintenant qu’à vingt ans? N’êtes vous pas plus vous même et sûres de vous? Moi oui. A toujours courir après une jeunesse passée ne nous tirons nous pas une balle dans le pied du bonheur? (vous avez 4h)
Parce que je n’en ai plus envie et que je prône l’égalité homme/femme.

Une fois que j’ai compris qu’en fait je cachais mes cheveux blancs pour qu’on me voit jeune, belle et dynamique je me suis dit, et merde une injonction de plusFaut que je retire mes poils, que je sois fine et sportive, que je mange bio, que je sois épanouie à mon travail… Oui donc très bien, je vais me laisser dicter ma conduite par “les autres”. Quelle femme avec cheveux blancs n’a jamais eu de réflexion? Et majoritairement de la part d’autres femmes. Tu te néglige. Tu serais plus belle sans. Pourquoi tu vas pas chez cheap c’est pas si cher arrête… Peut-être avez vous eu ces remarques. Mais quand c’est un homme qui devient grisonnant et qu’on lui fait remarquer, c’est toujours pour dire je trouve ça sexy. Bon déjà être sexy du cheveux… bon pourquoi pas… mais pourquoi moi je pourrais pas être sexy du cheveux grisonnants aussi? Parce que les femmes doivent rester jeunes et belles, le temps n’a pas de prise sur nous car on maîtrise tout, tout le temps, comme on l’attends de nous.

Alors non, déso pas déso, mais ma trombine vous ne la verrez que poivre et sel désormais!

et même avec mon épi

Et toi tu es plutôt détendue du cuir chevelu ou tu trouve ça trop capillotracté?

À lire aussi

Cliquez, Partagez

8 réflexions sur « Pourquoi ne plus se teindre les cheveux blancs »

  1. Aaaaaaah ! je plussoie chaque mot de ton article. Je lutte pour ne pas mettre un poil dans l’engrenage infernal des colorations. Parfois j’aimerais conserver la bruneur intacte de mes cheveux d’antan… mais voilà, le temps passe, il faut bien l’accepter ! Je préfère investir mon énergie dans du sport pour garder des belles fesses, que dans des colorations chimiques qui m’esquinteront la tête et le porte-monnaie.

    1. merci pour ton commentaire. Un jour je penserai au sport mais le soucis c’est que ça ne me fera pas garder de belles fesses, ça me fera en avoir! 😉

  2. Moi je commence à avoir de plus en plus de cheveux blancs. Je ne trouve pas ça trop gênant encore mais ça se voit quand même beaucoup… Pour le moment je suis dans la catégorie : la couleur deux fois par an chez le coiffeur, avant une grande occasion, pour me faire plaisir (et ici ça me coute plutôt 80 euros). Et ensuite ça part et j’assume mes premiers cheveux gris – blancs. J’aime bien ce que tu dis et pour le coup il est possible que j’y vienne aussi rapidement. D’ailleurs je trouve beaucoup de femmes très belles avec les cheveux gris !

    1. j’ai pendant un grand moment fait comme toi 2 fois par an… La dernière fois c’était pour le mariage de mon amie où j’étais témoin. Je n’assumais pas complétement ma couronne blanche, je voulais être belle pour mon amie et à « la hauteur ». C’est après coup que je me suis dit que c’était franchement débile. Que mon amie me trouvait très belle comme j’étais et que ce n’est pas ma chevelure qui avait fait de moi une bonne témoin. J’ai mis un peu de temps à faire ce chemin de stop jeunisme, mais maintenant je trouve ça tellement évident, que je ne retournerai pas en arrière.

  3. Détendue à mort ! Il faut dire que ça m’est venu tôt, ça aide, mais j’ai mis quelques années pourtant à assumer que MERDE, moi je les aimais mes cheveux blancs ! Passées les injonctions, je suis hyper contente d’être repassée au naturel, et tu sais quoi… On me demande très souvent quel coiffeur a réalisé avec tant de savoir faire ce joli balayage de mèches blanches :D.

    1. Oui, j’ai remarqué que dès que tu as vraiment beaucoup de cheveux blancs et plus trop de doute sur le fait que tu les assume, tu reçois plus de compliments que de critiques… #teampoivreetsel! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *