En 2h je cuisine pour toute la semaine (mon avis)

La dernière fois je te disais comment j’ambitionne de dépenser moins et que pour cela j’envisageais de planifier les repas. J’ai fait bien mieux, je fais en plus de la cuisine en série.

Quand j’ai commencé à regarder sur Pinterest comment planifier mes repas je suis tombée sur une épingle vantant les mérites de ce livre.

Autant te dire que je suis tombée en amour dessus, il m’a mis des étoiles dans les yeux, genre moi Sonia, qui n’aime pas cuisiner, en 2h, j’ai des super repas pour toute la semaine avec même des restes pour le midi. Ok je signe où ? J’ai donc fermé l’ordi et j’ai filé à la librairie pour me procurer ce sésame.

Dans ce livre 4 menus par saison, détaillés étape par étape, avec liste de course, placard de base, et à manger pour 2 adultes et 2 ados. Le tout en 2h par semaine.

Alors est ce que ma vie a changé ? Continuer la lecture de « En 2h je cuisine pour toute la semaine (mon avis) »

Que dire à une amie qui fait une fausse couche

Je ne pensais pas en faire un article au départ, et c’est une amie qui m’a fait passer le pas. Je trouvais ça sans doute trop intime, mais elle m’a dit j’ai beaucoup hésité à t’en parler je ne veux pas te faire revivre ça mais je crois que je vis la même chose que toi.

On ne devrait pas avoir peur de déranger ou de prendre la parole quand on vit un événement douloureux. Malheureusement nous sommes nombreuses à vivre des fausses couches, mais au final cela se sait très peu, c’est le constat que nous avons fait.

Une fausse couche touche environ  1 femme sur 4, et 50% des grossesses à moins de 10 jours d’aménorrhée (en gros tu ne te savais même pas enceinte, tu as des règles plus abondantes ou en avance). Prends le compte de tes copines, de tes connaissances et compte une sur 4. Pourquoi la parole n’est pas plus libre? Pourquoi doit on donner une vision belle et facile de la maternité? J’imagine que socialement il ne faut renvoyer qu’une image de bonheur et de réussite, mais j’aimerai vraiment que l’on se libère de tous les tabous autour de la maternité (non désir d’enfant, maux pendant la grossesse, difficulté ou impossibilité à procréer, fausse couche, dépression post-partum…)

J’aurais tellement aimé ne pas avoir à lui dire ces mots un peu plats, ceux que j’avais entendu, et ceux qui m’ont manqué quand j’ai fait un œuf clair moi aussi.  Continuer la lecture de « Que dire à une amie qui fait une fausse couche »

La guirlande de fanions

Tu l’as peut-être déjà compris mais pour le moment, mon niveau de couture se limite à coudre des lignes droites dans des restes de tissus. J’ai fait connaissance avec ma machine en faisant des housses à quasiment tous les coussins de ma maison et quelques sacs en toile mais je suis rapidement arrivée à cours d’inspiration. Puis un jour je suis passée chez une copine qui avait mis chez elle une guirlande de fanions et je me suis dit “ah ça c’est bon, c’est pile mon niveau et ça fera top avec tous mes restes de sarouels du temps où je m’habillais comme une hippie”.

Continuer la lecture de « La guirlande de fanions »

Ces hashtags pour bien culpabiliser les autres mamans

On a déjà parlé d’éducation bienveillante. Perso je trouve le concept souvent plein de bon sens mais l’expression utilisée pour le nommer carrément malvenue. Est-il vraiment possible de lire #éducationbienveillante sans se demander si on est un monstre malveillant qui va traumatiser ses enfants parce que de temps en temps on crie ?

C’est loin d’être la seule dans ce cas : à l’heure d’instagram et autres réseaux sociaux, une expression transformée en hashtag peut suffire à dévaloriser. Je voulais vous donner d’autres exemples d’expressions qui à mon avis peuvent s’avérer être bien jugeantes/culpabilisantes/bref : énervantes.

 

  1. #accouchementnaturel

Continuer la lecture de « Ces hashtags pour bien culpabiliser les autres mamans »