Maman blogueuse : Mai Hua

Aujourd’hui un nouveau portrait de maman blogueuse : Mai Hua

Mai Hua, aux débuts de son blog, y parlait surtout de beauté. Je ne me maquille quasiment jamais, je ne me coiffe même pas, c’est un sujet qui ne m’a jamais vraiment passionnée mais je ne vais pas mentir : j’ai tout de suite accroché. Mai m’a appris pleins de trucs (comment coiffer ses sourcils, comment ne pas gâcher les crèmes qu’on aime pas trop ou comment faire un chignon quand t’as rien pour le faire tenir sous la main. Je crois qu’elle m’a même appris à mettre de l’anti-cernes). Mais ce n’est pas ce que j’en retiens, ce que j’ai toujours adoré chez elle, c’était sa façon de montrer la beauté sous toutes les formes. Le maquillage, la sape mais tellement d’autres choses.

Déjà, elle est color designer: elle crée les couleurs qui habilleront un produit. Je ne savais même pas que ce métier existait. Je sais pas toi mais moi il me fait rêver alors je la remercie d’avoir expliqué comment elle est arrivée là et d’avoir partagé ce à quoi ressemble une journée au travail avec elle. Autant te dire qu’elle voit, parle de couleurs comme personne et qu’elle nous montre son monde avec ce prisme, mais pas que. Quand elle parle beauté, elle ne se contente pas de ce qui passe sur papier glacé. Que ce soit une jeune maman ou un groupe de collégiens et leur prof d’EPS, elle voit le beau où beaucoup verraient le banal, elle sublime ce qu’elle nous montre,

Rien à voir mais Mai est maman de 2 enfants et, moi, maman ou pas, j’ai toujours aimé lire ce qu’elle avait à dire sur le sujet. J’ai toujours trouvé ça très beau. Quand elle explique que le truc qu’ils aiment faire ensemble c’est RIEN, quand elle leur organise des fêtes d’anniversaire sans clichés  mais aussi -faisant partie de la team  #gossesdedivorcés- quand elle évoque leur premier voyage à quatre avec leur père dont elle est séparée. Maintenant que je suis moi aussi maman, j’admire la dimension universelle de ses réflexions sur des sujets tellement intimes : qui ne reconnait pas un peu de son histoire quand elle dissèque ce qui lie les femmes sur plusieurs générations de sa famille ou quand elle est interrogée sur sa relation avec à son corps ?

C’est drôle vraiment quand j’y pense, je la suis sur son blog et elle ne me connait pas, mais moi je l’aime bien. Je souris à l’idée qu’elle ait filmé cette recette que j’adore, qu’elle découvre Harry Potter avec joie (comme elle dit “oui oui oui 100 ans plus tard”). Elle passe plein de temps à Londres maintenant, elle a l’air d’adorer et moi aussi j’adore Londres alors forcément je suis contente pour elle. J’apprécie complètement la manière dont son blog évolue, elle traite moins de beauté et plus de ce qui se passe dans nos têtes; ce qu’elle dit sur le bonheur ou sur le fait de réussir sa vie par exemple me parle énormément…Je ne la connais pas vraiment c’est sûr ; c’est drôle quand j’y pense mais c’est comme ça, je l’aime bien Mai Hua.

Et si tu veux lire d’autres portraits, c’est par là !

À lire aussi

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *