lundi confession : t’as le look coco

Je ne sais pas vous mais je l’ai souvent dit : “s’il y a bien une chose dont je suis sûre c’est de mon look. Dès qu’on m’en a laissé opportunité j’ai toujours aimé choisir ce que je mettais. Je n’ai pas été (trop) un mouton à suivre les modes liées aux marques (de toute façon on en avait pas les moyens) mais j’vais pas vous mentir, oui au collège et au lycée j’avais un eastpak et j’étais quand même pas mal ancrée dans mon époque, enfin surtout au collège.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai aimé chaque look que j’ai porté, mais quand je me regarde dans le passé, je ne peux que pouffer et avoir un regard tendre pour celle que j’étais.

Au collège, j’ai eu des chaussures plateformes comme les spice girl (bon pas aussi hautes et pas des Buffalo), mon père appelait ça les écrase merde de l’espace, aujourd’hui je ne peux pas lui donner tort!

Je crois que toute ma quatrième, comme mes copines, j’ai été coiffée comme Anita de Hartley… (mais si tu sais la demi queue avec deux mèches qui encadrent le visage! Mais pourquoi je faisais ça? En plus je rêvais plus d’avoir la coupe de Mai avec son carré et ses bout de cheveux colorés!)

Là où je me suis le plus émancipé des modèles pop c’est au lycée… Mais le freestyle n’avait pas forcément (toujours) du bon! J’avais cette “excuse” d’être en littéraire et encore plus en art pour me permettre certaines excentricités. Je me rappelle qu’un jour une autre élève m’avait mis la main sur l’épaule et dit “ça te passera”.

Si très clairement l’adolescence est le moment où on se cherche vestimentairement, je n’ai pas hésité à chercher et être inventive. Cependant, sans me la péter, je pense que j’ai été précurseur sur les jupes “princesse Sarah” (longue et à fronces un brin bouffante…) comme l’avait dit une autre pour se moquer, car l’année d’après je n’étais plus la seule à la porter (mais qu’est ce qui m’a pris de mettre cette jupe (qui en plus n’allait avec aucun manteau!)).

J’ai été une babos (mais je ne tomberai pas seule Jess aussi :p), à porter des couleurs “bariolées” mais pas désigual attention! Des total look rose assez improbables, comme mon pantalon préféré de l’époque que j’ai gardé en souvenir de ma jeunesse : rose en velours, patte d’eph et tie and dye… Vous croyez que je peux malgré tout me moquer des jeunes en claquettes chaussettes ou de leur coupes improbables de footballeur?

Après le lycée j’étais bien plus “sage”… Le monde du travail et les études supérieures… Mais j’ai quand même eu ce que je pourrais appeler ma période” Amélie Poulain”, avec jupe côtelée, veste en velours achetée aux puces que j’avais cintrée moi même, collants résille de couleurs et kickers…  

On ne m’a jamais épargné sur mon look mais je dois vous avouer que j’en ai jamais rien eu à faire… Aujourd’hui même si je suis bien plus sage, j’ai encore souvent des réflexions de la part des collègues du genre “y a bien que Sonia pour porter ça” ou “c’est bien du Sonia”… Il faut dire que j’aime les motifs, les paillettes et le fluo, pas mal de badge… Sauf que je ne mélange plus tout ensemble!

Personnellement je ne regrette vraiment rien. Et toi tu as des petites hontes où tu assume tout?

À lire aussi

Cliquez, Partagez

3 réflexions sur « lundi confession : t’as le look coco »

  1. Les pattes d’eph’ couleurs en velours côtelés et les doc marteens et kickers! C’est toute ma période lycée 😂😂
    Je suis sûre qu’il m’aurait bien plu ton look a l’époque! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *