J’avoue j’étais accro aux Sims

Vous vous rappelez du jeu des Sims ? Ce n’est pas le genre de hobby qu’on place sur un CV mais je dois avouer que j’étais accro. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était en l’an 2000, et j’en avais entendu parler sur Canal +. Le journaliste annonçait la sortie d’un jeu vidéo de simulation de vie sur ordinateur. Il serait possible de créer des gens, de décider de leur apparence, de leur caractère, de choisir si ils allaient vivre en famille ou en coloc et de décorer leur maison. Je voulais ce jeu à tout prix.

Phase 1 : La dépendance

Mes sims ont eu des maisons et je les ai fait y vivre. Il y avait les sims qui, je l’avais décidé, seraient heureux et ceux destinés à mourir dans une piscine. Je leur téléchargeais des vêtements et des meubles sur internet dès que mes 30h de forfait mensuel me le permettait. Je convertissais des copines qui venaient parfois jouer à la maison pendant l’heure du déjeuner. Tout le monde donnait son avis sur les sims d’autrui en mangeant des coquillettes avant qu’on ne retourne en cours l’après-midi.

J’ai passé des nuits et des centaines d’euros sur mes sims. Je me disais “je vais me coucher dès qu’ils ont atteint le prochain stade de leur carrière” puis je décidais que je voulais les marier et c’était déjà presque l’heure de me lever. J’ai acheté chaque extension à 29,99€ pour offrir à mes sims les animaux de compagnie et les vacances que je voulais. Et évidemment lorsque les Sims 2 sont sortis 4 ans plus tard avec la 3D et la possibilité de créer des familles sur plusieurs générations, j’ai rempilé.

Le jeu offrait encore plus de possibilités que son prédécesseur. Je me rappelle par exemple de la famille Delamare, un couple bourgeois. Le père militaire et la mère au foyer avaient eu 5 enfants dans la grande maison en haut à droite de la ville. J’avais utilisé des codes de triche pour les faire emménager car dans mon imagination, il était hors de question qu’ils démarrent dans la vie sans un héritage. Leurs 5 enfants ont eu des enfants qui ont eux aussi eu des enfants. Et ce n’est pas la seule famille avec laquelle je jouais.

Phase 2 : La désintox

Et puis un jour alors que j’étais en train de jouer, mon ordinateur plante. Ecran noir. Il ne s’est plus jamais rallumé. Adieu, maisons, sims, arbres généalogiques à plusieurs étages et décorations : mes heures de jeu et mes sauvegardes étaient perdues. Je n’ai pas réinstallé le jeu sur mon nouvel ordi mais ce n’est pas faute d’y avoir pensé. Je n’avais plus le courage de redémarrer à zéro. Mais il y avait toujours une nouvelle extension qui sortait pour me rappeler que le jeu existait.

En 2009 , les Sims 3 sont sortis et là, j’ai bien failli céder à la tentation. La possibilité de voir ce qui se passait en dehors de la maison, chez les voisins et quand les sims partaient au travail semblait passionnante mais j’étais sur le point de déménager à Berlin et j’avais besoin de tout sauf du retour de ce passe-temps chronophage donc je n’ai pas cédé. L’année dernière par contre lorsque je les ai trouvés en vente à 1€ sur une brocante, j’ai dû penser que j’avais du temps à perdre et je n’ai pas hésité à l’acheter.

J’ai installé le jeu dès que je suis rentrée et l’excitation était à son comble. Je repensais à mes premiers sims, aux jumeaux Sol et Luna, à Anne Delamare qui était tragiquement morte d’une maladie alors que j’avais laissé le jeu tourner seul le soir de Noël, au papa d’Anita – ma Sim extraterrestre – qui avait passé des nuits entières à regarder les étoiles dans le but de l’avoir… Je me demandais quelle famille j’allais bien pouvoir créer. J’ai décidé de la faire à l’image de la mienne. Et là ça a été le drame…

Phase 3 : rechute ou pas ?

Me voilà donc avec un jeune couple et leur bébé. J’ai tellement hâte de jouer que je meuble et décore avec rapidité avant d’appuyer sur play. Ils sont devant la maison, je ne sais pas vraiment quoi leur faire faire, je décide de leur faire visiter la ville mais ils ne peuvent pas sortir à cause du bébé. Le bébé pleure, il faut lui faire un biberon. Le bébé jette son biberon vide par terre, il faut ramasser le biberon puis le nettoyer, les parents commencent à avoir faim, il faut aller faire les courses.

Il y a bien un pressentiment que quelque chose ne va pas mais je continue. Mes sims ont besoin d’argent, ils doivent chercher un travail. Le premier matin où la voiture vient les chercher, je les réveille à temps pour prendre une douche. La douche est sale, il faudra la récurer. Le papa monte dans la voiture puis un message s’affiche : la maman ne peut pas aller travailler, il faut d’abord trouver une nounou pour s’occuper du bébé. A côté de l’ordi, je vois la pile de paperasse à remplir pour demander un mode de garde à la mairie.

J’ai éteint l’ordi et je suis revenue à ma vraie vie, en me disant que c’était certainement drôle toutes ces histoires de quotidien à gérer à l’époque je n’avais pas de responsabilités mais que là ça faisait tout sauf m’amuser. Je pense que par contre quand je serai vieille, que je n’aurai plus de biberons à laver et plus de boulot pour lequel me lever, il y a de bonnes chances que je retente le coup. Qui sait quels sims je testerai d’ici là … les Sims 37 ?

À lire aussi

Cliquez, Partagez

7 réflexions sur « J’avoue j’étais accro aux Sims »

  1. Moi aussi, j’étais accro. Créer les maisons, les vies des gens, leur job…Ca me passait le temps quand j’étais étudiante.
    Par contre, j’en suis restée au Sims1 avec qq extensions (que je n’ai pas trouvé super).
    Mais j’avais le code de « cheat » (ahaha, les villas de ouf dés le début) et j’avançais le temps en avance rapide !
    C’était de bons moments.

  2. Coucou, j’ai découvert ton blog en voyant ton commentaire sur le blog de Die Franzoesin sur les ZEP 😉
    Quand j’ai vu le titre de l’article il fallait que je clique ^^ ! Ah les SIMS toute une histoire… :p
    J’ai beaucoup joué au 1 et ensuite à SIMS CITY. Par contre ma soeur de 20 ans joue toujours au SIMS. Elles a tout les jeux et toutes les extensions :p La semaine dernière encore elle était toute fière de me montrer son dernier achat SIMS :p

    1. Mais c’est mon rêve d’avoir quelqu’un comme ta soeur dans mon entourage! je pourrais voir toutes les nouveautés du jeu sans avoir à retomber dedans :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *