Débuter en tricot

Comme vous avez pu le constater je sais tricoter. En parlant de mes farfalles Jess m’a dit “moi je sais pas tricoter *smiley triste*” et j’ai trouvé cela tellement dommage qu’elle en soit peinée (penne? Ok je sors) (même si on est bien d’accord elle a survécu et que c’était plus de la rhétorique) mais surtout je me suis dit nan mais c’est vraiment basic-balo à faire, si elle est motivée en 2h même pas c’est réglé.

Alors TADA quelques conseils pour commencer le tricot.

  • Acheter des grosses aiguilles : alors c’est pas obligé hein! Si vous voulez commencer en aiguilles de 3 ou 4 direct je comprends mais sincèrement c’est plus facile avec des grosses aiguilles parce qu’on voit mieux. J’ai commencé avec du 5.5 et c’était cool.
  • Commencer avec un projet facile et plutôt rapide. A bientôt pull, gilet et autres tâches complexes, bonjour headband en point mousse et autres écharpes…
  • Pourquoi pas commencer avec un kit.   Je ne sais plus comment ça m’est venu de vouloir me mettre au tricot mais je devais être encore au lycée… A noël j’ai reçu de la part du vieux barbu un kit de chez Phildar, bien pratique on a la laine, les aiguilles  et les explications tout d’un coup. Une cousine a testé ce snood elle a apprécié son expérience mais je les trouve vraiment cher par rapport à ce qu’ils proposent…
  • Se faire accompagner! Au même noël le même barbu m’a apporté ce livre à l’allure un peu vintage mais qui explique plutôt bien les choses (internet n’étant pas aussi développé qu’aujourd’hui je n’avais pas les tutos de youtube…#dinosaure). Maintenant vous avez aussi de supers tutos sur internet (à la fin de l’article je vous en mettrais quelques uns.). Ou bien encore une copine qui tricote… (Coucou Anne-Marine si tu passe par là bisous!) Si vous n’aimez pas les vidéos et que personne ne tricote dans votre entourage, vous pouvez tenter les cours de tricot (perso je n’en ai jamais pris, je ne peux donc pas vous en conseiller un… Mais ils en font chez brin de cousette et l’équipe est sérieuse et sympa (j’ai testé le cours de couture)…)
  • Ne pas se décourager! Je dirais que le tricot est une affaire de patience… J’en ai raté des mailles, j’en ai fait des trous à ne pas vouloir défaire mon ouvrage par flemme… A me galérer parce que trop serré… Avec les années et le recul je ne pourrais que vous conseiller de défaire pour refaire, c’est la meilleure façon d’apprendre, sinon vous finissez avec des ouvrages difformes que vous n’aurez pas de plaisir à porter…
  • Faites vous confiance! Maintenant que vous maitrisez les bases, lancez vous dans des tricots qui ont l’air plus complexes… Lancez vous dans des headband à torsade, dans des points plus “compliqués” que le point mousse, dans un trendy châle (parfait pour apprendre les augmentations, diminutions qui en vrai sont super simples!)

Tutos conseillés (perso je les regarde plusieurs fois pour bien comprendre le geste, je les aime bien parce qu’elles vont droit au but!) :

Monter les mailles (le point de départ!)

Les mailles à l’endroit (le point mousse)

Les mailles à l’envers (le point jersey)

Augmentations et diminutions

Rabattre les mailles (the end)

Voilà y a plus qu’à! N’hésitez pas à nous envoyer des photos de votre œuvre, où à nous taguer sur vos instas avec l’insta du mamazine et le #mamatricote! En ce moment je suis dans un gilet je n’en vois pas le bout, j’ai l’impression que je le finirai jamais mais je ne désespère pas! Pour ne pas trop me dégoûter de ne pas finir, je fais aussi des petites choses pour les minis de copines à venir!

Et vous?  Vous vous lancez dans quoi?

Cliquez, Partagez

2 thoughts on “Débuter en tricot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *