Ces façons branchées de faire le tri chez toi

Je fais partie de ces gens qui n’ont pas de mal à se débarrasser de ce qui ne leur sert pas. De nombreux déménagements petite et 2 changements de pays adulte n’y sont certainement pas pour rien, je me sens oppressée quand des choses dont je n’ai pas besoin commencent à s’entasser. Malgré cela, je me suis souvent retrouvée bloquée par l’angoisse de m’atteler au tri : je ne savais pas où commencer. Heureusement pour moi et pour les autres dans mon cas, le minimalisme est devenu branché et 2 techniques sont apparues pour ceux qui cherchent une stratégie afin de se désencombrer :

La garde robe capsule

C’est un concept qui te force à limiter ta garde robe à 33 pièces que tu fais tourner tous les 3 mois. L’idée part du principe qu’il vaut mieux avoir peu de fringues puisque de toute façon, on porte toujours les mêmes : celles qui nous vont bien, qui sont agréables à porter et qui vont avec les autres. Le pull qui gratte, le pantalon un peu trop serré et la chemise à fleurs qui ne va avec rien peuvent donc dégager au profit de vêtements qu’on sera toujours en joie de porter. Il y avait pour moi un petit peu trop de choses auxquelles réfléchir pour savoir comment adapter cela à ma vie et cela ne m’aidait pas du tout avec le reste de mon appartement donc je ne m’y suis jamais mise. Les articles que j’ai lus sur le sujet m’ont cependant vraiment fait réfléchir à la masse de sapes que j’avais dans ma penderie et que je ne portais jamais ou que je n’aimais pas porter à 100 %. J’ai jeté* des sacs de fringues et réfléchi nettement plus longtemps à chaque acquisition qui a suivi

La méthode KonMari

C’est une copine qui m’a prêté le livre vendu à des millions d’exemplaires de cette coach du rangement japonaise. Elle y décrit une méthode radicale que mon mec et moi avons testé le temps d’une semaine et dont j’ai dégagé 4 étapes essentielles:

1- trier tout d’un coup (si on y va peu à peu, il y a trop de chance d’abandonner en route ou pire, de rechuter dans l’accumulation)

2- faire le tri type d’objet par type d’objet plutôt que placard par placard ou pièce par pièce. Prendre tous les objets de la catégorie et les poser au sol. Avec les bouquins et les fringues cela nous a permis de voir que nous en avions accumulé des montagnes, avec les ingrédients de la cuisine que nous avions 3 paquets de gros sel en stock et pourtant inscrit gros sel à la liste de courses.

3- ne garder que les objets qui mettent en joie, exit donc les épices qu’on a achetés 3 ans avant pour tester une recette et qu’on a jamais réutilisées (de toute façon, elles sont certainement périmées), exit les fringues pleines de tâches qu’on ne va plus jamais porter, exit les trucs qu’on garde uniquement parce qu’on nous les a offerts ou parce qu’à l’époque on les a payés cher alors qu’en fait on ne les aime pas/plus vraiment. Si l’objet que l’on tient dans les mains ne nous met pas en joie, il ne vaut pas la peine qu’on le garde. J’ai ainsi trié tous les bouquins que je n’aimais pas assez pour les relire ou les prêter, tous les vêtements qui n’auraient pas passé le test de la garde robe capsule, tous les produits de beautés à peine entamés que je n’allais jamais terminer, tous les cadeaux que l’on m’avait fait que je n’allais jamais utiliser.

4- une fois que tout le tri a été effectué, ranger les choses que l’on va garder à nouveau de façon à avoir en permanence une vue d’ensemble sur ses possessions (La méthode KonMari s’oppose donc ici à celle de la garde robe capsule qui veut qu’on stocke à part les vêtements qui ne sont pas de saison). Youtube est plein de vidéos qui te montrent comment plier tes vêtements selon sa technique et je dois admettre que même si j’étais sceptique au début, sa technique me fait gagner énormément de place et de temps.

5- ah non en fait pas de 5 en fait, le reste du livre décrivant des choses à mon goût un peu moins essentielles (vider son sac à main tous les soirs par exemple même si j’y ai pris goût) si ce n’est un peu extravagantes (dire bonjour à sa maison, respecter ses chaussettes, hmmmmmmm pourquoi pas mais très peu pour moi).

 

La philosophie de la garde robe capsule et la méthode KonMari m’ont indéniablement aidée à faire un énorme tri et m’ont détoxiquée de cette habitude que j’avais malgré moi pris d’accumuler. Récemment, j’ai cependant découvert une nouvelle méthode peut-être encore plus radicale, il n’y aurait qu’une question à se poser pour savoir si on doit garder quelque chose ou s’en débarasser :

Si je faisais les magasins, là tout de suite, maintenant est-ce que j’achèterais ça ?

L’article parlait de choses que l’on peut effectivement acheter mais en y réfléchissant, je me suis dit que ca marchait aussi pour toutes les choses que l’on a récupéré gratuitement et pour toutes les choses sentimentales sur lesquelles on ne peut pas mettre un prix. Clairement, je ne paierais pas pour racheter cet énorme manteau en laine que je n’ai récupéré que parce qu’il était gratuit, par contre je paierais tout l’or du monde si je le devais/pouvais pour l’album de bébé de Milo. Et quand j’y pense, garder des choses au prix de chaque mètre carré dans lequel je les entrepose, c’est un peu comme les racheter à nouveau mois après mois donc voici la nouvelle technique que je me suis mise à appliquer.

Et toi, tu es plutôt du genre à encombrement ou désencombrement ? Et comment tu t’y prends ?

*quand je dis jeter, j’entends bien sûr séparer les choses dont je veux me débarrasser en piles vendre/donner/jeter – j’essaye par principe de ne jamais jeter ce qui pourrait être utile à autrui.

 

Cliquez, Partagez

5 thoughts on “Ces façons branchées de faire le tri chez toi

  1. Super l’article,j’ai appris à arranger ,Avec les changement de pays chaque De sens on achete l’essentiel ,les shoppings suis plus addict ,la méthode konmari me plait très efficace ,je vais tester .

  2. C’est clair qu’avec les années, on accumule beaucoup ! Il faudrait déjà qu’on commence par la cave chez nous… Après j’aimerai bien faire un peu de tri mais chéri est très conservateur. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *