Mes musiques monomaniacs

La musique chez moi c’est un peu par phase. Parfois je vais être totalement ouverte à la découverte… et souvent complètement monomaniacs à écouter matin, boulot et soir les mêmes albums (parfois les mêmes chansons.)

Voici quelques unes des mes maniaqueries :

En 2005/2006 j’ai passé quelques concours nationaux et j’ai bien pendant 1 an écouté plusieurs fois par semaine Hey Jude des Beatles qui sur la fin permet de crier piétiner tout lâcher! 

En 2012 et pendant quasiment 2 ans j’ai écouté (véritablement) matin et soir (et bien plus) the greatest hits II de Queen. Ça me faisait un bien fou. Je connais tous les enchaînements.

J’ai aussi vers 2015 eu la période Gorillaz pendant quelques mois. Un vieil album que l’on avait redécouvert pendant notre road trip en Ecosse en 2012. Pas mal de matin, cet album a détrôné le 7/9 d’Inter dans les transports. Et aussi quand je travaillais. Aussi quand je rentrais. Je trouvais que l’ambiance de cet album correspondait totalement à mon état d’esprit du moment…Cette sorte de nonchalance  et fausse décontraction. Et du peps mais pas prépondérant. Je trouve toujours la progression de l’album parfaite. Comme si dedans il y avait tout les sentiments de la journée condensés en une heure.

En 2016 pendant un mois et demi j’ai alterné Zombie Zombie et l’album the hypnoflip invasion de Stupéflip, qui a finit par prendre toute la place, jusqu’à ce que je connaisse le moindre sample la moindre parole (aller farfouiller toute l’histoire du groupe et le clash avec la maison de disque, et aussi la mythologie de leur univers).

Stupéflip je connaissais depuis un moment mais pas du tout fan de la chanson qui les a lancé (depuis que j’fume plus d’shit). Celle que j’ai beaucoup écouté (avant que je devienne monomaniacs) avant de me lancé dans leurs albums c’est A bas la hierarchie (“parce que ça t’fais du bien de gueuler c’refrain”), avec une collègue on est fan et on s’fait du hair chant dans l’open space. Ça nous faisait bien décompenser.

Cette année j’ai aussi eu le cas la femme. Qui m’a bien tenu 4, 5 mois genre de mai juin à septembre. J’ai découvert la femme quand ils ont sorti  où va le monde… j’arrivais pas à me décider si je trouvais ça génial ou naze. Puis je me suis mise à beaucoup écouter papooz qui est pop tranquille, parfait pour apaiser et l’enchaînement youtube me ramenait toujours à où va le monde… A la Fête de l’Huma 2016 on avait vu le groupe Bagarre qui claque sa mère et te mets la patate malgré les paroles dépressives et l’enchaînement youtube me ramenait toujours à où va le monde

Je me suis dit là c’était un signe du destin, que j’allais écouter plus de chansons pour me faire une vraie opinion, et en fait je suis devenue accro à l’enchaînement youtube. J’en ai écouté quasiment 3, 4 en boucle. Complétement fan, ça me restait grave dans la tête, comme une B.O d’été.

Une de celles écoutée en boucle :  

Je ne connais pas encore ma prochaine maniaquerie… Vous aussi vous avez des phases musicales? Vous avez des choses à me conseiller qui irait avec un mood automne j’ai envie de vacances et de chocolat chaud et de balades en forêt? Sinon je risque de retomber dans Gorillaz…

Cliquez, Partagez

2 thoughts on “Mes musiques monomaniacs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *