Maman blogueuse : liliaimelenougat

Aujourd’hui, je vais te parler d’une maman blogueuse que je suis depuis très longtemps. Pour tout te dire, je la suivais avant même qu’elle ou moi ne soyons maman, à la fin des années 2000. A l’époque Pénélope Bagieu m’avait rendu accro aux blogs bd et Lise Desportes racontait quelques bribes de sa vie auxquelles je pouvais m’identifier. Elle habitait dans la ville d’où je viens, passait ses vacances à suivre un régime plus ou moins équilibré, avait souvent la flemme de s’épiler. Je l’ai suivi depuis le début et j’ai vu son trait évoluer.

Je l’ai suivie alors qu’elle obtenait son diplôme, qu’elle trouvait son premier boulot, qu’elle devenait proprio et puis un jour, elle a publié un billet qui m’a vraiment surprise. Moi je n’en étais pas du tout à ce stade de ma vie, je ne m’identifiais pas mais à la naissance de son bébé, elle a tout de suite su me faire rire en lançant par exemple sa série du club des parents indignes. Elle aborde les questions de maternité avec légèreté tout en continuant à parler d’autres trucs. Elle m’a par exemple fait découvrir des trucs drôles et des trucs pratiques et c’est elle qui m’a fait réaliser CE truc qui était pourtant sous mon nez depuis des années. Alors forcément j’ai continué à la suivre. Et quand moi aussi je me suis retrouvée plongée dans l’univers de la maternité et j’ai du coup encore plus apprécié la franchise de son ton.

Ce n’est pas partout qu’on peut lire à quel point il est dur de se lever le matin ou la nuit et arriver à en rigoler ; ce n’est pas tout le monde qui a l’honnêteté de dire que son comportement n’est pas toujours exemplaire et que toutes ses tentatives en matières d’éducation ne rencontrent pas le succès escompté. En plus de cela, Lise réussit à s’aventurer sur des terrains plus ou moins minés : à décrire en un dessin le problème des parents qui bossent à la maison , à expliquer en un strip pourquoi le choix d’accoucher à domicile des futures mamans doit être respecté (alors que ce pas n’a pas été le sien, c’est à souligner), à si bien illustrer les accusations que l’on lance aux mères quelles que soient leurs décisions.

Dernièrement, elle et sa petite famille ont sauté un pas qu’ils envisageait depuis longtemps et ont quitté la région parisienne. Qui de mieux que moi pour comprendre ce que ça a du lui faire et admirer le courage que ça a du leur prendre avec deux enfants. J’ai compris plus tard que c’est la volonté d’instruire en famille qui avait grandement motivé le déménagement, une aventure qu’elle raconte sur un nouveau blog, celui des jolis sauvages. Tout comme la crèche parentale, c’est un choix que je ne me vois pas faire pour mon enfant mais elle a réussi à me l’expliquer avec ses bandes dessinées et je l’en remercie car c’est un choix que je ne me permettrai plus de juger.

Après leur déménagement dans le sud, sur instagram elle a été un peu moqueuse en mode  #mavieestmieuxquelavôtre. Un jour une de ses lectrices lui a fait remarqué que cela pouvait être agaçant et elle a eu une réponse tellement juste que je n’ai pu qu’applaudir . Et pour conclure, il y a un autre sujet sur lequel Lise nous dit toute la vérité : elle fait partie des rares gens qui parlent avec transparence d’argent, et je t’encourage à aller lire ce strip où elle dit tout sur ses revenus d’illustratrice/blogueuse freelance et explique ce qui l’a amené à ouvrir une page tipeee.

Voilà je crois que je t’ai tout dit sur Lise aka liliaimelenougat et j’espère t’avoir donné envie de la suivre avec moi 🙂

 

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *