Focus sur la garde partagée à domicile

Pour Martin nous n’avons pas vraiment eu “le libre choix du mode de garde”  Nous avons fini par avoir recours à la garde partagée. Aujourd’hui je te propose de voir ce que j’en ai retenu en espérant que ça te soit utile!

 

Petit résumé de l’épisode précédent, la garde partagée c’est quand 2 familles s’allient pour devenir les parents employeurs d’une nounou (auxiliaire parentale à domicile). J’ai l’impression que ce mode de garde est principalement développé dans les grandes villes où les crèches et les ass mat sont saturées…

Donc l’étape 1 c’est trouver la famille, là soit cette famille a déjà une nounou dont elle est satisfaite et c’est banco, soit vous allez devoir trouver une nounou. Nous avions comme sites de recherches, celui des petites annonces de la ville et bébé nounou ( le site de la ville est gratuit pas bébé nounou, en général 1 mois d’abonnement suffit et on retrouve souvent les mêmes familles sur les 2 sites). Il y a pas mal de critères qui rentrent en ligne de compte pour trouver la famille :

  • La distance entre les 2 domiciles. On l’a bien vu on a fait à 20 min à 5 min… Bah t’as pas la même vie.
  • Vos visions de l’éducation. Alors même si on est pas obligé d’être d’accord sur tout, avoir quand même un peu la même direction. Ecran/pas écran? Motricité libre?  la nounou ne va pas pouvoir gérer s’il y a grand écart, elle n’est pas là pour être un arbitre en plus elle aura forcément un avis tranché elle aussi.
  • Le feeling. Alors vous n’êtes pas obligés de devenir amis avec eux, hein! Mais sans se faire des apéros toutes les semaines, la communication devra être bonne pour tout  ce qui concerne la garde.Puis ensuite on peut se rendre des petits services en cas de nounou malade, ou galère de transport.
  • Le domicile. Est il accueillant et sécurisé? Quel espace est dédié aux enfants? Y a-t-il des animaux? Vous vous voyez y laisser votre enfant ou leur déco vous fout les jetons? Autant de questions qui trouveront des réponses différentes selon chacun.

 

Je pense que ce sont les grands axes pour le choix de la famille.

 

Avec les deux familles nous avons dû trouver une nounou. J’ai trouvé ça vraiment bien plus agréable de chercher à 2 (couples donc 4 avis) pour pouvoir échanger sur nos doutes et ressentis, là où pour l’ass mat c’est juste un ressenti de couple, tu ne rencontre et crée pas de liens avec les parents des autres enfants.

Nous avons fait un marathon nounou avec la première maman, et en fait on a pas trop galéré. En une minute et demi on voyait bien si on avait le feeling ou pas, comment se comportait la nana. On a eu des collectors. On a finalement fait un top 3, puis 2. On a refait un entretien avec les 4 parents. On a appelé les anciens employeurs. Puis choisi.

Nos questions aux nounous :

  • Présentez un peu votre parcours
  • Depuis combien de temps êtes vous nounou?
  • Décrivez une journée type avec les enfants
  • Si l’enfant est malade que faites vous?
  • Est ce que vous cuisinez?

Nous avions les enfants avec nous lors des entretiens, voir aussi comment les nounous se comportaient avec eux, leur façon d’évoluer. Je n’ai jamais eu d’autre entretien à faire passer mais nous n’avons pas eu de mal à faire notre top 3, ce qui ne veut pas dire que les autres étaient de mauvaises nounous, juste elles ne nous convenaient pas…

Et la question aux anciens employeurs :

  • Si vous deviez lui trouver un défaut ce serait lequel?

C’est vraiment ce qui nous a permis de départager.

 

Voilà, ensuite je vais être franche avec toi, il y a une chose que j’ai trouvé compliquée : (mais je pense que cela aurait été pareil avec n’importe quel mode de garde) j’avais beau être la “patronne” il y a des choses que je n’ai pas osé dire. L’avantage d’être à plusieur c’est que tu peux échanger ton ressenti, avec ton mec, ta co-famille et éviter de virer parano…

Le gros plus de ce mode de garde pour moi :

  • La nounou est un peu plus flexible, nous pouvions le récupérer au métro, ou chez nous selon ce qui nous arangeait. Il lui est arrivé de faire des heures sup qu’elle récupérait un peu plus tard. Évidemment ça marchait aussi dans les deux sens, nous ne lui avons jamais refusé un congé, même posé à la dernière minute.
  • Les matins où c’est chez toi et que le petit dort encore il peut continuer à dormir dans son lit tranquillement… et ça nous “forçait” aussi à ce que la maison soit nickel toutes les deux semaines.

Les moins :

  • Il faut accepter que quelqu’un soit chez soi et si tu veux te faire un petit jour off chez toi le faire en fonction du planning de garde…
  • Grosse organisation pour que les enfants ne manquent de rien les semaines chez toi ( en couche, en manger…).
  • Pas mal de paperasse en tant que parent employeur débutant (bien que le site de la paje soit vraiment d’une grande aide). Mais maintenant Seb est devenu un expert!

 

Si c’était à refaire, je referai la même chose, et même si j’ai des choses à reprocher à chacune de mes nounous il faut aussi se dire que la nounou parfaite c’est comme la mère parfaite, elle n’existe pas. Et j’ai de la tendresse pour elles deux.

 

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *