les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses

Je ne sais pas comment c’est arrivé, mais c’est arrivé avant l’entrée à l’école, là où je pensais que le contact avec les autres lui balancerai en pleine poire les préjugés. C’était aux bébés nageurs Martin a attribué les chaussures en fonction de leur couleur, rose/fille, marron/garçon, blanc/fille, noir/garçon…. Quand Seb m’en a parlé j’étais au bord des larmes (excessive? moi? A peine!) J’ai essayé de me rassurer en me disant mais c’est c’est par rapport à la taille : grand = garçon petit = fille, parce que chez les adultes il voit que les hommes sont plus grands… Mais non…

J’ai la même paire de tennis en 2 couleurs différentes (hum hum…) la grise était à papa, la bleue claire à maman. J’ai eu beau lui prouver que les 2 étaient à moi (hum hum bis) puisque trop petites pour son père il n’avait toujours pas l’air convaincu… On a laissé se tasser en se disant que ça lui passerait cette histoire de chaussures. Puis les trottinettes roses pour les filles, les cars pour les garçons… Il a fait des crises quand on mettait une dame playmo au volant, parce que c’est monsieur qui conduit…Pourtant il voyait ses tantes et sa grand mère conduire…

Enfin il y a eu l’incident “tee shirt”. On nous a donné beaucoup d’affaire pour cette rentrée. Parmis les tee shirts un bleu ciel avec une tête de mort faite en fleur. Pas trop mon délire… Mais pourquoi pas… Je le montre à Martin qui était dans un mode tête de mort / pirate en me disant que ça allait lui plaire. Il m’a ri au nez

bah maman, pour les filles ça!

Bah non Martin c’est pour tout le monde!

Mais non pour les filles (en me montrant les fleurs.)

Mais non pour tout le monde regarde les fleurs ça fait une tête de mort de pirate. Ça te plait pas? (j’ai essayé de l’amadouer comme j’ai pu il avait 4 tatouages tête de mort de pirate sur le bras)

Non pour les filles!

Il a refusé de l’essayer, je l’ai mis quand même dans son armoire (alors qu’il ne me plait pas mais c’est pas POUR les filles, ni même POUR les garçons!) Ça m’a mis le coup de grâce…

Je ne pensais pas que ça arriverait, en tout cas pas si tôt… Je pensais qu’on avait “bien fait” les choses… Depuis bébé il porte des affaires de “garçons” mais je vais systématiquement faire un tour dans le rayon “filles”. J’y ai même déjà acheté des habits (la guedin quoi!) Il a eu un leggings avec des paillettes en bas, un autre jaune avec une petite étiquette coeur, un tee shirt framboise. Il a des voitures, un poupon et une poussette, des playmobils, des animaux et une dinette… A la maison les tâches ne sont pas attribuées en fonction de notre genre tout le monde fait tout. Il a des modèles de femmes fortes et indépendantes dans notre entourage. Je porte des robes, des jupes des pantalons de toutes les couleurs et très peu de rose que je n’aime pas trop, seb a un polo rose…

Alors c’est vrai que tout n’est pas idyllique quand on y pense, il a reçu en cadeau pas mal de voiture. Que même s’il lui arrive de porter des vêtements du rayon fille, ils sont quand même vachement unisexes… J’avais lu le témoignage de ces 2 mamans, qui m’avait énormément fait réfléchir et m’interroger sur mes convictions et mes principes. Mes propres idées puis les jugements de la société et mes craintes quand à ce dernier sur mon fils (les robes pour les garçons qui le souhaitent c’est bien c’est courageux et je soutiens mais pas chez moi j’assumerai sans doute pas…)

Et puis aussi j’avais bien remarqué que sa première nounou avait un peu classé les enfants selon leur genre.Par exemple, nous avons 2 couvertures bébé chez nous, une bleue et une orange, la orange était systématiquement assignée à J. Martin faisait du Martin quand il était un peu turbulent, parce que les petits garçons sont plus speed, alors que “notre petite J.” était moins disputée quand elle faisait une bêtise, parce que les petites filles c’est mignon… La nounou s’occupait bien des enfants mais ça m’a quand même briser le coeur de voir quand je rentrais un peu plus tôt qu’avant leurs 2 ans ils subissaient déjà les préjugés liés à leur genre…

Avec la deuxième nounou c’était encore plus flagrant, Martin devait être fort et grand. Il y a eu la fois où il est arrivé avec sa poussette et son bébé dedans et que la nounou lui a dit “mais c’est pour les filles, ça, Martin” Seb l’a reprise en disant que c’était pour tout le monde (j’étais à 2 doigts de prendre une dispo pour le garder quand il m’a relaté l’incident, j’exagère? Moi? Jamais…)… Je ne pensais pas que ça aurait vraiment une influence sur le comportement de Martin, je me disais juste le monde est cruel, même pas 3 ans et déjà rangé dans une boite avec une étiquette (bleue).

Mais bon j’étais quand même bien décidé pas ne pas laisser les choses en l’état! Comme un problème un livre je lui ai lu marre du rose. Quand il a ce genre de réflexions, c’est pour les filles ou pour les garçons, on lui demande systématiquement pourquoi, et lui explique que rien n’est attribué. Faut que ça lui rentre dans le crâne (dediou!) qu’il n’y a rien qui soit exclusivement pour les filles ou pour les garçons (tant que ça n’engage pas l’appareil génital mais si ça vous fait rien on verra ça plus tard hein!).

Depuis la rentrée ça va vachement mieux, ses madames playmo on le droit de monter sur les motos, et je n’ai pas relevé de petite phrase. Peut être que de ne plus avoir au quotidien les injonctions sexistes de la nounou a aidé (même si malgré nous on a sans doute contribué), c’est peut être une phase de développement normal de s’identifier à un groupe genré à fond pour se construire à un moment… Mais je reste attentive et me remet en question sur mes choix et leurs limites et quand dans mon entourage on est borderline je n’hésite plus à les reprendre.Ce qui est sûr c’est que je ne vais pas lui mettre des catalogues de jouet entre les mains pour noël!

Maintenant il faut que nous sortions de la période pipi caca… et je ne pense pas que de lire caca boudin va nous aider! #lol

Voilà, c’était pour vous dire ça n’arrive pas qu’aux autres. J’ai l’impression qu’on est “tiré” d’affaire même si on reste vigilant, mais si vous avez des conseils pour lutter contre les stéréotypes qui s’insinuent tout doucement  je prends (et je partagerai!).

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *