Le cornet d’école

C’est la fin du mois d’août et bientôt la rentrée et comme au mamazine, on n’a pas honte d’aimer les marronniers, on va t’en parler en long, en large et en travers. J’aime aussi te parler d’Allemagne alors je commence aujourd’hui avec LA tradition allemande en matière de rentrée des classes, j’ai nommé le cornet d’école.

Le cornet d’école kézako ? Laisse moi t’expliquer…

Il y a quelques différences entre le système scolaire allemand et le système scolaire français. Si ça t’intéresse je les énumérerai un jour mais aujourd’hui je vais tâcher de me limiter au jour mémorable qu’est celui de la première rentrée des classes. (NDLJ : je te parle ici de la rentrée au CP, vu qu’il n’y a pas d’école maternelle à proprement parler outre-Rhin mais si cette tradition venait à s’exporter en France, on pourrait l’appliquer à l’entrée en maternelle.) Je sais pas toi mais je n’ai plus que de vagues souvenirs de ma première rentrée à la grande école, de mon premier cartable (Barbie rose évidemment), de l’angoisse de devoir apprendre à écrire le H majuscule de mon nom de famille en cursive, de l’appel dans le préau, de Mme P et de son chignon de cheveux blonds mais c’est à peu près tout. La première rentrée des classes me donne en revanche l’impression d’être un événement inoubliable dans la vie d’un petit allemand; c’est le jour où il est scolarisé, le jour de son Einschulung.

Notre neveu rentre en CP cette année (enfin en première classe, parce que bon en Allemagne, comme dans la plupart des pays je crois, le CP se dit classe 1; le CE1 classe 2 et ainsi de suite jusqu’à la Terminale, classe 12 – ou 13, ça dépend des régions et des époques mais ça on en reparlera un autre jour -… quand on y pense la dénomination des classes est relativement compliquée en France, non ? ) et son Einschulung est un événement familial qui ferait presque de l’ombre à Noël ou à toute autre réunion de famille. En effet, ici il n’est pas rare que les écoles organisent une fête de scolarisation où tous les nouveaux écoliers sont conviés avec leurs familles élargies. Ma belle-soeur a invité une dizaine de convives et elle fait apparemment partie des petites joueuses; depuis le début de l’été les papeteries regorgent de cartes d’invitations pour l’occasion; les proches de familles dont un enfant sera scolarisé demandent quel cadeau offrir au nouvel écolier et, alors que fin août, la discussion de la blogomum française semble graviter autour des souvenirs de vacances et des courses de rentrée, la blogomum allemande discute beaucoup Einschulung et cornets d’école.

Le cornet d’école – Schultüte pour les germanophiles, c’est l’accessoire indispensable du nouvel écolier pour sa photo de première rentrée. Un cornet en carton, rempli de son nécessaire scolaire, de petits cadeaux et de divers bonbons. Les têtes de gondoles en proposent des tous prêts à remplir et parfois même des déjà remplis à l’effigie d’Elsa, d’Anna, de Flash Mcqueen ou des Minions. Les blogueuses rivalisent de DIYs de cornets cousus, personnalisés ou branchés, le cornet est au final parfois presque plus grand que l’enfant qui le porte et tout le monde liste les idées de babioles qu’on pourrait y fourrer (un petit tupperware pour le casse-croûte de 10 heures, des raisins secs pour éviter les bonbons trop sucrés, des lettres autocollantes pour s’entraîner avec l’alphabet, etc, etc.). J’ai récemment lu un article (en allemand entschuldigung) accusant l’occasion de virer en moyen d’afficher son statut social mais personnellement, je ne peux m’empêcher de trouver ça chouette de célébrer ce nouveau statut d’écolier en fanfare.

Cette année, j’ai donc décidé de tenter d’exporter moi-même cette tradition (on est jamais trop ambitieux !)  et j’ai fabriqué quelques mini-cornets pour les nouveaux écoliers de mon entourage. Ce fût un peu plus compliqué que je ne le pensais (genre sors ton rapporteur pour faire des angles à 105 degrés et fabrique un compas de Macgyver avec de la ficelle et ton critérium) mais je suis assez contente du résultat et j’ai hâte de leur faire traverser la frontière. Je me suis dit que les parents avaient certainement déjà investi en cahiers et en crayons et j’y ai donc surtout mis des bêtises (de quoi faire des bulles de savons, des balles rebondissantes et puis bien sûr – histoire de me faire bien détester par les papas et mamans – DES BONBONS). J’espère que Martin et les autres auront autant de plaisir à les ouvrir que j’en ai eu à les préparer et je me vois bien recommencer chaque année.

Et vous, vous la fêtez cette première rentrée ? Cadeaux et cotillons? ou vous vous en tenez au nouveau cartable et aux mouchoirs en papiers ?

Cliquez, Partagez

3 thoughts on “Le cornet d’école

  1. C’est cool ça comme tradition, c’est vrai que c’est pour beaucoup un jour important que celui de la rentrée « chez les grands ». Puis les pitchous sont souvent un peu en stress à cette occasion en France, là ça doit aider à apprécier le moment 😉 Je garde l’idée sous le coude pour la mienne, même si c’est pas pour tout de suite…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *