4 jours à Lisbonne

En avril dernier nous sommes partis 4 jours à Lisbonne.

Sans Martin. Sans copains. La dernière fois c’était en septembre 2013.

Ces 4 jours nous les avons prévus fin novembre, pourtant nous n’avons rien planifié, juste une ou deux épingles Pinterest à aller voir plus tard. Ce n’est pas notre genre, on est plutôt du style à avoir lu tout le guide 3 semaines avant et avoir coché tout ce que nous voulons voir. Un collègue a déposé un guide de Lisbonne sur mon bureau, je ne me suis pas posée de question, la vie a filé à toute allure jusqu’au moment du départ, que je ne l’avais toujours  pas ouvert.

Pour la première fois nous partions dans un état d’esprit “pas de planning” et nous avions vraiment besoin de ne pas avoir de contrainte, de juste profiter du moment présent.

Nous nous sommes rendus compte dans l’avion que le guide qu’on m’avait filé datait de 2008 (on est à la pointe à la médiathèque!) on s’est dit qu’on allait se débrouiller sans et qu’on ferait avec les conseils de blogueuses. Voici donc, à mon tour, après avoir été conseillée par Pastis et Pasta et par Céline Malle aux trésors un petit résumé de notre long week end à Lisbonne.

Vendredi arrivée à 15h :

Nous avons juste flâner et trouver notre Airbnb. Fonctionnel, mais pas fou nous sommes repartis en balade dans la ville. On a pris connaissance de notre quartier l’Alfama, trouvé des miradoros et pris les pastéis de nata que nous avions tant aimés lors de notre séjour à Porto. Le soir on a fait un point conseils de blogueuses, j’avais aussi lancé un appel aux copains sur les réseaux sociaux. On avait de la matière, les guides c’est so 2000!

Samedi :

El pois était conseillé par une amie, le guide de 2008, et Céline, alors nous y sommes allés… On a pas été déçu. Nous nous sommes réveillés naturellement tôt, en bons darons que nous sommes, nous avions donc déjà petit déjeuner dans une confeitaria quand nous sommes arrivés là bas. Ce n’est que lorsque la serveuse a marqué un point d’arrêt quand j’ai commandé une petite bière et un bagel que je me suis rendu compte qu’il n’était que 10h30. Je me suis consolée en me disant que c’était une petite bière (et qu’avec mes birkenstock je passais pour une Allemande). Nous avons passé un agréable moment, le lieu est très cosy et mignon, sans doute un lieu que nous fréquenterions si nous habitions là bas.

Ensuite nous avons été visiter les ruines du couvent des Carmes, c’était magnifique. Incroyable et beau. Tellement aérien, fragile et fort à la fois (on dirait du Goldman). Bref on a beaucoup aimé, on est resté un bon moment à admirer les arches. Ensuite dans le reste de l’église là où il y a l’autel, une expo d’art contemporain, c’était assez troublant et génial de voir le mélange contemporain, revendication et sacré.

Le midi nous avons mangé à El Chapito, nous étions contents car à une bonne place pour voir la vue. Il a été dur de décoller après le repas…

L’après midi nous sommes allés à Belém, nous avons fait un tour pour voir les caravelles mais comme on était pas du tout en mode touriste à fond Nous n’avons pas fait le monastère et ses beaux jardins (et on avait pas envie de payer 10 balles l’entrée). O-bli-gé nous sommes allés manger à la fabrique des Pastéis de Belem. Je crois qu’on ne remerciera jamais assez Céline malle aux trésors pour son super tuyau, ne pas les prendre à emporter mais rentrer et prendre une table. Là ça dépote, les serveurs courent un peu partout et on s’est rendu compte que notre serveur était celui du guide (oui oui celui de 2008, quand on lui a demandé si c’était bien lui il a été un peu triste de répondre oui…)

Le soir nous avons dîné dans le restau de notre proprio airbnb… C’était exceptionnellement bon. Joao est adorable, les serveurs aussi, après ils sont pas hypers au top sur la gestion de leur nombre de plat… Mais qu’est ce que c’était bon! Mais tellement bon, bref orgasme culinaire avec une viande tellement fondante… Bref… hum…

Dimanche :

Le dimanche nous sommes allés au terminus du fameux tram eletrico 28 pour une petite balade. Nous avons pris café et pastel pour l’attendre, pas de places assises (les vieux une plaie) et hop c’est parti. C’est complètement cliché mais c’est vraiment chouette à faire. Comme des pinpins on a raté notre arrêt mais ce n’est pas dramatique on l’a repris en sens inverse (et cette fois nous avons été assis gniark gniark). Nous sommes allés déjeuner au time out market, c’était sympa, on a bien mangé mais c’était pas foufou non plus… Et puis il faut dire qu’au Portugal on est tellement habitué à se faire exploser la panse pour pas un rond qu’on est plus habitué à ces prix là ma bonne dame!

L’après midi  nous avons été direction la LX Factory, nous avons eu une grosse grosse pensée pour les copains Berlinois, il ne manquait qu’eux pour que l’instant soit parfaitement hipster décontract vegan.

Retour vers le centre, nous avons fait une balade sur la jetée, j’ai complétement cramé au soleil (mis de la crème mais c’était pas de la 50 surement), nous avons pris le ferry direction Alama.

Comme chacun le sait sans galère pas d’anecdote de voyage. En voici donc une… Nous vous déconseillons très très fortement d’aller voir le Christ roi de près… Et encore plus à pied, même si des petits panneaux nous indique la direction pour y aller en mode “rando”… Bon avec le recul je me dis que ça peut être une balade sympathique, mais là, sous le cagnard pas préparés ni prévenus nous avons mis 1 bonne heure tout en montée avec une fin de balade vraiment pas chonchon. Une fois arrivés là haut la première vision est un parking et le cul du christ… Une fois qu’on passe à l’avant il fait toujours aussi petit sauf qu’en plus il y a une banderole publicitaire pour un club alpinisme… Bon… On a une belle vue sur Lisbonne et la réplique du pont de San Francisco…

Le soir nous avons mangé à ponto final, très clairement on paie l’emplacement et la belle vue parce que niveau plat c’est pas fou.

Nous sommes rentrés les yeux tout plein d’étoiles avec le ferry RER A style.

Lundi :

Avant notre avion, nous avons cherché un petit tram en jouet mais qui soit un peu solide à rapporter à Martin, nous sommes également passé à la vida portuguesa pour faire nos cadeaux (surtout à ma mère et ma soeur qui ont gardé Martinou) puis nous sommes repartis après un dernier café-pastel de nata…

Nous sommes rentrés régénérés, de ce petit voyage faussement improvisé. Après être tombé amoureux de Porto nous rajoutons Lisbonne à nos villes chéries. Je pense que nous n’avons pas dit notre dernier mot et que nous retournerons au Portugal.

Et vous vous êtes plutôt du style à improviser ou cocher le guide?

Cliquez, Partagez

One thought on “4 jours à Lisbonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *