Maman anonyme ou pas : Marie

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de Marie et de sa famille.

Nina, Marie et Julien vivent dans 40 m² (+ un balcon de 10m²!). Marie est une amie et ancienne collègue à moi, sa fille Nina a 8 mois de moins que Martin. Je voulais vous parler de sa famille car avec Julien ils ont pris la décision quand ils ont appris la grossesse de Marie de garder leur chambre et d’aménager un coin pour Nina dans le salon. Vous ouvrez des grands yeux? Je comprends! Allez, venez je vous en dis plus!

Nina a aujourd’hui 26 mois et dort le salon de ses parents. Marie et Julien ont décidé de chercher un appart ensemble et de laisser la nature faire pour avoir un bébé en même temps. Lorsqu’ils ont emménagé dans cet appartement il y a 3 ans, la grossesse n’en était qu’à son tout début.( Ils ne pensaient pas réussir à avoir un bébé si rapidement.) Pris un peu de court ils se sont dit qu’ils restaient dans cet appartement jusqu’au 1 an de l’enfant à venir, que quand il se mettrait à marcher, ils déménageraient. Entre des nouveaux boulots, une place en crèche et un quartier qu’ils adorent (tu m’étonnes moi aussi j’adore le canal de l’Ourcq) Nina a plus de deux ans, marche, papote et ils sont toujours là.

Il n’est pas rare de voir des familles dans un deux pièces mais en général ce sont les parents qui laissent la chambre au bébé à venir. Il semble que ce soit la “norme”, il était même évident pour Marie, qu’ils allaient faire comme cela. C’est Julien qui de son côté considérait comme une évidence que c’est eux qui devaient garder leur chambre. Grand bien lui a pris, pour Marie c’est une très bonne façon de conserver une certaine intimité à la fois vis-à-vis de Nina mais aussi l’un vis-à-vis de l’autre. Par exemple, le soir elle apprécie de se retrouver au calme dans la chambre pour bouquiner, pendant que Julien regarde un film dans le salon, pendant que Nina dort dans son espace les rideaux tirés.

Dès le retour de la maternité, Nina a dormi dans son coin dans le salon, et ça ne l’a pas empêchée de faire ses nuits sans problème dès le début (Les veinards ils savent qu’ils sont chanceux, je vous parlerai pas des grasses mat de Nina ça va vous achever!). Les premiers mois, Nina avait 2 lits : un dans leur chambre pour s’endormir au calme (la journée et le soir) pendant qu’il faisait leur vie dans le salon, puis ils la transféraient dans le salon au moment où ils allaient se coucher.

Je me rappelle d’une “grosse” soirée chez eux (la crémaillère je crois, donc on était un peu nombreux quand même) où Nina s’est couché tranquilou bilou dans le lit dans la chambre des parents et Martin s’est endormi dans la même chambre par terre sur la moquette (le lit parental ne semblait pas lui convenir…) On aurait pas dit que de 2 minis étaient dans la pièce d’à côté. Je me suis toujours posée la question de comment Nina réagissait en ne se réveillant pas là où elle s’était endormie.Marie me dit que ça n’a jamais posé problème (réveils en panique ou autre) sans doute parce qu’elle  a été habituée comme ça dès le début.

Puis vers 18 mois, Nina a commencé à vouloir s’endormir dans son coin dans le salon. Même s’ils font un peu de bruit, cela ne la gène pas pour s’endormir. Ils ont établi un rituel du coucher assez classique une ou deux histoires et au dodo. Ensuite bordée avec un doux baiser et la petite phrase rituels : « bonne nuit Nina, fais de jolis rêves, reviens-nous en forme demain ». FIP radio en fond et Nina s’endort sans souci.

Bon ils préféreraient quand même à terme un appartement plus grand pour que Nina ait sa chambre.Pour Marie ça ne pose pas de réels problèmes pour l’instant : ils s’adaptent c’est tout. Par exemple lorsque Nina fait une colère, et bien plutôt que d’aller dans sa chambre pour se calmer, elle va… dans la leur! Ils ont surtout des problèmes quand ils dorment ailleurs qu’à la maison : Nina n’arrive pas toujours à s’endormir dans une chambre à part (même si elle n’est pas seule) : elle demande à aller dans le salon où sont les adultes et ,en général, elle s’endort très rapidement sur le canapé avec les adultes qui discutent à côté. Et pour le coup elle s’endort vraiment instantanément, lorsque nous étions en week end avec eux, même si elle n’était pas seule car elle partageait sa chambre avec Martin, Nina s’est apaisée instantanément et endormie dans la minute où ses parents ont accepté qu’elle s’endorme sur le canapé. Depuis ils ont refait un week end entre potes et Nina s’est endormie dans sa chambre… Comme quoi avec les enfants il n’y a pas de toujours ni de jamais.

Le jour où elle aura sa propre chambre, il faudra sans doute un petit moment d’adaptation avant qu’elle s’endorme seule dans sa chambre. Mais Marie est optimiste, et chaque chose en son temps. Ils cherchent à déménager depuis quelques temps mais ne trouvent pas encore ce qui leur convient, et puis ils aiment bien leur quartier qui n’est malheureusement pas dans leur prix pour prendre plus grand, alors ils s’accommodent comme ça en attendant. Ce qui n’empêche pas Nina de grandir très bien et toute la famille d’être heureuse et équilibrée.

Comme quoi une fois de plus, il n’y a pas une façon homologuée de faire, l’important étant de s’écouter pour que les choses se passent au mieux. Si toi aussi tu as une façon différente ou peu commune de faire les choses et que tu souhaite témoigner n’hésites pas à nous envoyer un petit mail sur hello@lemamazine.com

 

 

 

 

 

 

Cliquez, Partagez

One thought on “Maman anonyme ou pas : Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *