Comment survivre dans un magasin de puériculture

Voici quelques conseils, après coup, tirés de mon expérience pour survivre dans un magasin de puériculture.

 

Conseil 1 : N’y aller que pour acheter.

Ça parait bête mais je trouve que c’est déjà pas simple quand on est pas enceinte d’entrer dans une boutique “juste pour voir” alors bourrée d’hormones c’est encore plus difficile de résister à ce pyjama trop mignon ou à tel article indispensable pour être une maman parfaite. Un bon repérage sur internet me semble plus prudent.

 

Conseil 2 : Si on le peut, profiter des soldes.

Nous avons profité des soldes de janvier pour acheter la poussette de notre bébé à naître en juillet… ça parait là aussi un lieu commun mais parfois on se met en tête je veux telle chose maintenant ! Et la semaine d’après se rendre compte que c’est soldé…

 

Conseil 3 : Savoir ce que l’on veut.

Aller en magasin en ayant un peu regardé ce qui existait sur internet c’est bien, savoir ce dont on a besoin c’est encore mieux.

Toujours avec mon exemple de la poussette, nous avions fait le point sur ce que nous voulions (et pourtant la vendeuse a réussi à nous faire douter). Elle a eu cette phrase tragique “ la poussette va déterminer votre vie sociale pour les 3 prochaines années”. On a eu des palpitations, j’ai aussi un peu pleuré à un moment ne sachant plus si les choix que nous avions fait étaient bons pour notre bébé…  Nous voulions une poussette simple, qui soit pratique pour le métro, pas 3 en 1. Tout sauf un tank… Bref on a pris une poussette de bar 😉

Non, plus sérieusement sur l’exemple de la poussette : notre vie est plus citadine ou campagnarde? A-t-on besoin d’une nacelle? A-t-on un siège auto? Quel est le rapport utilité, temps d’utilisation – prix?

Pour le lit : évolutif pas évolutif? De quelle place disposons nous chez nous? Envisageons nous d’être dans le même appartement dans 3 ans? Avons nous un espace à langer ou souhaitons nous l’avoir juste à côté du lit comme dans certains évolutifs?

Oui toutes ces questions peuvent faire peur! C’est bien pour ça que c’est plus simple d’y réfléchir chez soi posés, en pouvant demander conseil à des proches ou à la communauté internet. Une fois en magasin rester sur la ligne que l’on s’est donnée (ça ne veut pas dire être fermé mais avoir bien en tête son cahier des charges)

 

Conseil 4 : Y aller accompagné.

Très honnêtement je ne suis allée que pour la poussette en magasin de puériculture et j’ai trouvé que c’était une épreuve (le lit aussi ça a été une épopée j’ai chialé dans les rayons libre service de monsieur le Suédois). Personnellement je suis contente que ma mère nous ait accompagnés (à la base juste parce qu’on a pas de voiture…). On savait à peu près ce que nous voulions comme type de poussette et on nous prêtait un siège auto de groupe 0 mais ça ne nous a pas empêché d’envisager de prendre un combi avec un cosy-siège auto en plus… Complètement perdus heureusement qu’il y en avait une pour garder la tête froide dans ce tourbillon d’émotion. Ma mère m’a laissé un peu pleurer et puis a tout rationalisé. Donc si vous êtes du genre sensible et en plus soumises à une grande dose d’hormone, essayez de vous faire accompagner par quelqu’un qui n’aura pas d’affect dans l’achat un produit purement pratique!

Voilou et vous, vous l’avez vécu comment? Vous avez d’autres conseils à partager?

Cliquez, Partagez

One thought on “Comment survivre dans un magasin de puériculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *