La vie en vert acte 1

Depuis bientôt 3 ans j’essaie de réduire mes déchets et de faire gaffe à ma façon de consommer. Ce n’est pas venu d’un coup, j’avance progressivement, et surtout je souhaite que ce soit une manière de vivre pérenne alors il faut que ce soit agréable et facile.

Pour vous éviter un article trop fleuve, (sorry accrochez vous, promis je vais essayer de ne pas vous barber) voici dans un premier temps les quelques petites choses que je fais, qui sont simples et bonnes pour la planète dans la cuisine:

Le tri :

Cela pourrait sembler aller de soi mais tout le monde ne trie pas encore. Nous avons un sac pour le verre et un pour les emballages carton et plastique. Toutes les communes ne trient pas de la même façon car cela dépends de la capacité et des machines de recyclage de la déchetterie dont elles dépendent. Un tour sur le site internet de votre mairie, ou peut être dans le journal de la ville, peut vous renseigner.

Continuer la lecture de « La vie en vert acte 1 »

Tu viens d’où ?

Il y a presque 10 ans, à une soirée j’ai rencontré un mec. Quand je lui ai demandé comment il avait débarqué là, il m’a dit qu’il était le coloc de Laure. Il avait la peau basanée et les yeux bridés alors je lui ai dit que ce n’était pas possible. Laure m’avait dit que son coloc était allemand. Il m’a dit qu’il était allemand alors je lui ai demandé : “mais tes parents ils viennent d’où ?”

Il y a deux catégories de gens :

1 : ceux qui pensent que c’est une question qui se pose, que c’est parce qu’on est curieux, que ça montre qu’on s’intéresse.

2 : ceux qui pensent que c’est une question déplacée quand tu viens de rencontrer quelqu’un à une soirée.

Continuer la lecture de « Tu viens d’où ? »

Les ados, entre smartphones, flammes et bolos.

J’ai eu l’opportunité de passer une semaine en immersion avec deux collégiennes, presque lycéennes lors de l’automne 2016. L’observation et le contact de ces deux spécimens sortis de leur espace naturel fut passionnant et il faut que je raconte mes découvertes sur les rites de cette espèce.

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que l’adolescent, comme son cousin l’adulte, se déplace en permanence accroché à son smartphone. L’éloignement de l’objet (pour cause d’oubli ou de confiscation par le cousin adulte) peut le mettre en situation de détresse qu’il sera tout à fait à même de justifier. En effet, encore plus que l’adulte, l’adolescent utilise l’objet pour satisfaire son instinct de connexion avec son groupe de semblables. (Il faut admettre que l’adulte est bien moins souvent forcé de quitter son groupe pour passer du temps avec les adolescents que l’inverse).

Continuer la lecture de « Les ados, entre smartphones, flammes et bolos. »

La clim chez nous

A la maison quand il fait trop chaud, on a une petite tradition pour se rafraîchir. On appelle ça la clim de Dennis (ah oui bon bah j’ai lâché le morceau, si tu ne l’as pas deviné, Dennis c’est le papa de Milo) car c’est lui qui le faisait avec sa maman.

Vous allez voir, ça n’a rien de compliqué mais ça a révolutionné mes étés.

  1. On prend une bassine d’eau froide
  2. On met les pieds dedans
  3. Voilà !

On fait ça sur le balcon en buvant une petite tisane avant d’aller se coucher (oui oui on est des vieux ! ) ou sur le canapé en regardant une série télé. Continuer la lecture de « La clim chez nous »