Louer son appart sur AirBnB : mode d’emploi

Comme je te l’ai déjà raconté, nous avons cette année fait pour la première fois l’expérience de louer notre appart sur AirBnB pendant que nous partions en vacances. Comme j’avais un peu (beaucoup/ passionnément) sous-estimé le travail de préparation que cela engendrerait, je me suis dit que j’allais faire le point avec toi histoire que tu saches ce que cela implique si un jour tu décides aussi de te lancer :

  • Ranger, briquer, trier, cacher et prendre de jolies photos… Je ne vais pas vous mentir tout ça m’a pris une bonne journée mais je l’ai vu comme un investissement et ça ne m’a pas dérangée. C’était un peu comme un jeu vidéo où l’objectif était de toujours garder le bordel hors cadre des photos : (presque) rigolo et un bon avant-goût de ce qu’il y aurait à faire avant que nos premiers voyageurs n’arrivent.

  • Rédiger l’annonce. Là il s’agit de faire des choix. Nous avons par exemple fait le choix de viser des touristes plus calmes en mettant plus en avant la proximité du canal que la dernière boîte de nuit du quartier. Nous avons aussi choisi de belles photos et décidé de ne pas louer la chambre de Milo donc nous avons rédigé l’annonce pour un appartement avec une seule chambre. (Nous fermons sa chambre avec un petit cadenas. Cela nous permet d’y entreposer nos objets de valeurs et les tasses que ça nous embêterait qu’on casse.)

  • Fixer les prix. Tu peux laisser l’algorithme les fixer en fonction de l’offre et de la demande mais nous avons préféré le faire nous-même. Pour te faire une idée des prix applicables vers chez toi, je te conseille fortement de te connecter en mode voyageur et de faire une recherche pour ton type d’appartement à tes dates disponibles. Les prix que les hôtes ayant de l’expérience appliquaient étaient dans notre cas totalement différents de ceux de l’algorithme.
  • Adapter les prix à la situation. Nous avons offert une réduction aux premiers groupes. Ca nous a aidé à vite obtenir nos premières réservations et les premiers commentaires qui ont convaincu les voyageurs suivants de réserver notre appartement. Il faut savoir que les prix peuvent toujours être adaptés en fonction de la saison ou de la situation (réduction période creuse, forfait ménage pour le séjour, frais supplémentaires pour tout groupe comprenant plus de tant de personnes, tarif weekend, réduction longue durée…) A chaque hôte de voir quelle tarification lui semble juste.
  • Définir les conditions de réservation. Tout peut être personnalisé : nombre de voyageurs, durée minimale/maximale du séjour, date et heure d’arrivée, conditions d’annulation. Les voyageurs doivent-ils entrer en contact avec toi avant de réserver ou peuvent-ils réserver automatiquement ? Si oui à quelles conditions. Tu peux décider de tout (et du coup ca fait pas mal de questions à se poser).
  • Régler l’organisation pratique : Qui se chargera d’accueillir, de laisser les clés et de faire un brin de ménage entre deux réservations (nous avons trouvé un ami pour s’en charger -contre rétribution- car nous tenions à ce que les voyageurs soient accueillis de manière “personnalisée” mais des entreprises proposent ce service dans les grandes villes). Quelles sont les courses à faire ? (pour s’assurer qu’on aura assez de draps, de serviettes, que nos voyageurs ne seront pas en panne de papier toilette ou de sacs poubelles, qu’ils auront de quoi petit-déjeuner)

  • Penser aux détails « administratifs ». Par exemple à Berlin, l’autorisation de la mairie est maintenant nécessaire pour louer son appartement à des touristes. Le revenu de la location est ici imposé et nous avons donc rassemblé tous les justificatifs des frais engagés pour pouvoir les déduire de notre revenu imposable l’année prochaine. Et prévenir les voisins. Ils risqueraient de ne pas comprendre ce qui se passe en voyant des gens débarquer chez vous. (Je vous ai déjà dit que Mr G. était policier retraité et qu’il savait tout ce qui se passe sur le palier ?)
  • Regarder sa maison avec les yeux d’un inconnu et donc nettoyer nettoyer nettoyer bien sûr (parfois des recoins auxquels tu n’avais pas touché depuis ton emménagement MIAM) mais aussi se poser des questions comme “que laisser en évidence ?”. Les gens vont-ils être mal à l’aise avec toutes ces photos de nous partout ? Ou au contraire est-ce que cela va les encourager à prendre soin de notre maison ? Où peuvent-ils ranger leurs affaires ? De quels modes d’emploi auront-ils besoin ? etc. etc.
  • Et finalement, le plus important : être les hôtes qu’on aimerait avoir. Mettre à disposition le petit déjeuner, de quoi se servir un verre et tous les ingrédients de base si ils veulent se faire à manger. Leur laisser des cartes de Berlin pour s’orienter et un guide du quartier. Laisser des chaussons pour qu’ils aient chaud aux pieds et des plaids pour traîner le soir sur le balcon. Penser à leur demander si tout va bien une fois qu’ils sont arrivés. Bref prendre soin d’eux comme on prendrait soin de n’importe quel invité et offrir tous ces petits plus qui font une vraie différence pour nous quand on voyage.

Voilà pour tous les détails pratiques auxquels nous avons pensés…. Encore une fois si tu as des questions ou des remarques sur des choses que j’aurais oubliées, n’hésite pas à laisser un commentaire !

À lire aussi

Cliquez, Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *